Il n’y a plus de bière à Cuba, et c’est la faute des Américains

Les deux marques de bière favorites de Cuba, Cristal et Bucanero, sont en rupture de stock dans les bars du pays, suite à l’arrivée massive de touristes en provenance des USA. Depuis que Barak Obama a assoupli les mesures de restriction, des cohortes de touristes se rendent à Cuba et provoquent, outre une pénurie de logements, l’épuisement des réserves de bière.Le brasseur Bucanero aurait besoin d’un lieu de production supplémentaire, affirme Mayle Gonzales, un des dirgeants de la brasserie. Bucanero, une entreprise associée par décision gouvernementale au plus grand brasseur mondial, le belge Anheuser Busch InBev, produit aussi la Cristal.Le tourisme a augmenté de 17% depuis 2015, pour un total de 3,5 millions de visiteurs. Les Américains constituent 77% de ce total.

Bars privés

Les petits restaurants ont fleuri dans tout Cuba depuis que le président, Raoul Castro, a levé les restrictions gouvernementales sur beaucoup de petites activités économiques, il y a cinq ans. « Les bars privés peuvent sortir et s’approvisionner où ils veulent, alors que je ne peux vendre que ce que l’Etat me fournit », se plaint le responsable d’un bar gouvernemental aux réfrigérateurs vides, alors que ceux du bar privé de l’étage regorgent de bière.Lors du septième congrès du Parti Communiste, la semaine prochaine, les dirigeants de Cuba devraient développer les réformes lancées en 2011. Il s’agit du principal forum du pays, qui décide des lignes gouvernementales et de la politique économique de Cuba pour les cinq années à venir.