« On va remplacer Nord Stream 2 par un nouveau gazoduc vers la Chine » : coup de maître ou coup de bluff de la Russie ?

Boudée par l'Europe pour très longtemps - à moins d'éventuels rebondissements géopolitiques dans les prochaines années -, la Russie doit se trouver d'autres partenaires pour écouler ses ressources naturelles, dont le gaz. D'après elle, une remplaçante est toute trouvée : la Chine. Un partenariat vraiment solide ?

Ce jeudi, la Russie a multiplié les déclarations visant à montrer que ses liens commerciaux - et surtout gaziers - avec la Chine ne cessaient de se resserrer. Dans un p

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20