Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Notre panier de courses est plus cher depuis la crise du coronavirus, et c’est de notre faute

Logo Business AM
Personal Finance

12/08/2020 | Pieterjan Neirynck | 4 min de lecture

Isopix

Bien que l’interdiction des promotions dans les supermarchés ait pris fin depuis longtemps, les prix de nos courses ménagères restent toujours plus élevés qu’avant la crise du coronavirus. C’est ce qui ressort d’une étude de Test-Achat, relayée par Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Les résultats de l’étude de Test-Achat sont clairs : nous payons aujourd’hui plus cher qu’avant l’éclatement de la crise, pour une ensemble de produits. Au début du confinement, les prix plus élevés étaient justifiés, car pour éviter les achats en raid et les ruptures de stock, le gouvernement avait interdit les promotions. Mais depuis début avril, les supermarchés sont à nouveau autorisés à offrir des remises et des promotions à leurs clients.

Colruyt: le moins cher

Aujourd’hui, nous sommes toujours en train de subir l’augmentation des prix qu’a provoqué cette mesure. Chez Colruyt, le prix des 267 produits inspectés est en moyenne plus élevé de 5% qu’avant le confinement. Chez Carrefour et Albert Heijn, la différence est respectivement de 2% et 3%. Toutefois, Colruyt reste le supermarché affichant les prix les plus bas, malgré cette hausse plus marquée.

‘Nous trouvons bizarre que les prix ne redescendent pas à leur niveau pré-corona’, indique Simon November, porte-parole pour Test Achat. Et pour quiconque n’achète que des marques, il devra fouiller un peu plus dans son porte-monnaie. Chez Colruyt et Collect&Go, les prix sont beaucoup plus chers qu’avant la crise – respectivement + 11% et + 9% – tout comme dans les Carrefour Hyper (+ 4%) et les Cora (+ 3%) pour les produits haut-de-gamme.

‘Cette évolution désagréable arrive à un moment où le pouvoir d’achat de nombreuses personnes est aussi impacté négativement par la crise’, poursuit le porte-parole.

D’autres soucis en tête

Pour Gino Van Ossel, expert en gestion commerciale, plusieurs causes sont possibles, et sont notamment liées aux clients. ‘Depuis le début du confinement, nous avons vu les consommateurs se soucier de moins en moins des promotions et du prix des produits au détail. Les clients ne veulent plus se déplacer trop loin à cause de l’épidémie de covid-19 – les magasins de proximité obtiennent donc de bons résultats – et ils se contentent simplement de remplir le caddie rapidement et en toute sécurité. Le confort prime aujourd’hui, nous prêtons alors moins d’attention aux prix.’

Van Ossel compare cela avec l’étranger. ‘Si nous étions nombreux à penser que les marques sont trop chères et si nous privilégions les premiers prix, alors les produits de marque changeraient leur logique commerciale. Aux Pays-Bas ou en Allemagne – où ils font beaucoup plus attention aux prix, les clients remarqueraient l’augmentation et boycotteraient le magasin’, explique le professeur. Il indique aussi que l’augmentation des courses en ligne – comme avec Collect&Go – influence les prix à la hausse. ‘Il est encore difficile pour les supermarchés de vraiment gagner là-dessus. Alors ils aiment prendre des marges dans les magasins.’

Source: De Morgen


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.016.799
  • Nombre
    de décès
    960.634
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    102.295
  • Nombre
    de décès
    9.948
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks