Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Moscou-sur-la-Tamise : la machine mondiale du blanchiment se trouve à Londres

Logo Business AM
Business

06/08/2020 | Dominique Dewitte | 5 min de lecture

Oxford Street, à Londres. - Isopix

L’establishment britannique a volontairement fermé les yeux sur ces dernières années sur l’afflux massif d’argent venant de réseaux criminels russes. Pendant ce temps, la laverie londonienne fait des heures supplémentaires. L’argent importé par les oligarques est aussi blanchi que leur réputation.

Le mois dernier, les résultats d’une enquête parlementaire britannique tant attendue sur l’ingérence russe ont été publiés. Ils montrent que la Russie considère le Royaume-Uni comme l’une des cibles principales de l’Occident.

Ces dernières années, les Russes ont mené des cyberattaques ciblées, ont diffusé de la désinformation et ont tenté d’influencer des votes politiques, comme le référendum sur le Brexit. Les politiciens britanniques ont regardé sans rien faire. Les enquêteurs ont qualifié l’action politique de ‘surprenante’.

Un réseau russe étendu et influent à Londres

Un passage du rapport a toutefois été peu développé par les médias grand public alors qu’il pointe un phénomène encore plus obscur. L’élite russe, avec le soutien du Kremlin, a établi un réseau étendu et influent à Londres. Grâce à l’argent russe, un réseau d’agents immobiliers, d’avocats, de comptables et d’experts en relations publiques a été créé et est à présent actif pour Moscou.

La ville britannique de Londres est devenue ‘la capitale mondiale du blanchiment d’argent’ depuis les réformes introduites à la fin des années 80, rapporte le journal The Times. La ville a en effet une réglementation très souple, un accès facile aux paradis fiscaux et un vaste réseau de banquiers disposés à trouver à leurs clients de nouvelles opportunités dans les économies émergentes. ‘Beaucoup de ces banquiers ont fait fortune et se sont convaincus qu’ils aidaient à la transition du bloc postsoviétique vers le capitalisme de marché libre.’

Nettoyer la ‘laverie automatique de Londres’

Selon les calculs du journal The Guardian, 14 membres du parti conservateur auraient reçu plus de 3 millions de livres sterling de généreux donateurs de l’ex-URSS. Parmi eux, Alexander Temerko, ancien ministre russe de la Défense. Lubov Chernukhin, un financier lié au gouvernement Poutine, a également répandu des millions. Tous deux sont devenus des citoyens britanniques et peuvent donc faire des dons au parti qui a leur préférence. L’origine de l’argent tout comme leurs activités commerciales n’en restent pas moins opaques.

En conséquence, une quantité impressionnante d’actifs britanniques est maintenant détenue par des hommes d’affaires de l’ancienne république soviétique. Que les enquêteurs parlementaires qualifient l’action politique de ‘surprenante’ est une excuse bon marché. Cela donne l’impression qu’un grand secret a été révélé. Rien n’est moins vrai. En 2018, le Financial Times a averti dans un éditorial qu’il était temps de nettoyer la ‘laverie automatique de Londres’. L’article faisait part d’un nombre important d’exemples : journaux, clubs de football prestigieux et une large gamme de biens immobiliers de Londres, etc. Mais deux ans plus tard, peu de choses ont changé.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.315.650
  • Nombre
    de décès
    964.684
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    103.392
  • Nombre
    de décès
    9.950
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour