Moins d’offres d’emploi au premier trimestre, mais la reprise est désormais ‘palpable’

Isopix

En Belgique, le nombre total d’offres d’emploi est tombé à son niveau le plus bas depuis le premier trimestre 2017, selon les chiffres de Statbel. Mais selon le prestataire de services SD Worx, le nombre de chômeurs temporaires a presque diminué de moitié en mai.

Commençons par les moins bonnes nouvelles. Au cours du premier trimestre, le nombre d’offres d’emploi en Belgique a diminué de 7 %, pour atteindre 129.170. Le taux de vacance, c’est-à-dire le nombre d’offres d’emploi par rapport au nombre total d’emplois, est également tombé à 3,2 %. En Flandre et en Wallonie, il y a eu respectivement 9.065 et 2.241 offres d’emploi en moins. La Flandre reste la région qui compte le plus grand nombre d’offres d’emploi, soit 67 % du total.

Les meilleures nouvelles, maintenant. On constate une amélioration notable en ce qui concerne l’emploi lui-même. Les données salariales les plus récentes de SD Worx montrent que le chômage temporaire a diminué de près de moitié le mois dernier. L’activité augmente surtout dans les petites et moyennes entreprises de moins de 20 salariés, puisque le nombre de jours travaillés passe de 55 % à 64 %.

Une relance ‘palpable’

Il est également frappant de constater que les sociétés de titres-services, les détaillants indépendants, les garages, les entreprises de vêtements, les entreprises de construction et les ateliers protégés se portent bien. ‘Le mois de mai marque le premier véritable retournement positif de l’emploi avec une augmentation de 60 à 67% des jours travaillés’, déclare Bart Pollentier, directeur du centre de connaissances de SD Worx, à l’agence de presse Belga.

SD Worx constate que nous n’avons pas encore atteint le niveau ‘normal’ de la même période l’année dernière. Il reste encore 12 % à combler. Mais la reprise se fait sentir dans toutes les régions et provinces. ‘Toutes les régions sont désormais assez proches les unes des autres en termes de jours travaillés. C’est 68% pour Bruxelles, 67% pour la Flandre et 65% pour la Wallonie’, indique-t-il encore.

Lire aussi: