« L’ère des vols à 10 euros est révolue »: Michael O’Leary annonce le nouveau tarif moyen chez Ryanair

Avec la flambée des prix du carburant, Ryanair ne pourra plus se permettre de proposer des vols à prix (très) cassés. Mais son patron ne craint pas que cela affecte le taux d’occupation de ses avions.

Dans une interview accordée à la BBC, Michael O’Leary a annoncé que les prix de Ryanair allaient augmenter. « Il ne fait aucun doute qu’au bas de l’échelle du marché, nos tarifs promotionnels vraiment bon marché – les tarifs à un euro, à 0,99 € et même à 9,99 € – je pense que vous ne les verrez pas au cours des prochaines années », a-t-il déclaré.

Une hausse qu’il impute à la flambée des prix du carburant. Au cours des cinq prochaines années, le prix moyen d’un ticket acheté auprès de la célèbre compagnie low cost sera de 50 euros, a-t-il indiqué. Soit une hausse de 10 euros par rapport au prix moyen de l’année dernière.

Il n’est pas inquiet

Pour Michael O’Leary, cette hausse des prix ne devrait pas lui faire perdre de clients. Les tarifs vont augmenter dans toutes les compagnies, et cela devrait être les compagnies telles que Ryanair qui en ressortiront gagnantes, estime-t-il.

« Nous pensons que les gens vont continuer à prendre des vols fréquents. Mais je pense que les gens vont devenir beaucoup plus sensibles au prix », a avancé le patron de la compagnie irlandaise.

Lors de l’interview, Michael O’Leary a également tenu à s’adresser aux détracteurs de l’aviation. Rappelant que les vols commerciaux représentaient environ 2,4% des émissions mondiales de CO2, il a déclaré que les pressions mises sur son secteur étaient « mal placées ». Il a également pointé du doigt le transport routier – mais aussi maritime – qui devrait, selon lui, passer à l’électrique au plus vite.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20