Même les scientifiques ont été surpris par la qualité incroyable des photos de Jupiter prises par James Webb

Le télescope James Webb a encore fait fort. Après un cliché exceptionnel des plus vieilles galaxies de notre univers, le voilà qui photographie Jupiter sous son meilleur jour. C’est simple, c’est sans doute les plus belles photos jamais prises de la plus grosse planète du système solaire. Même les scientifiques n’en reviennent pas.

Jupiter comme vous ne l’avez jamais vue. C’est ce que propose le télescope James Webb avec ces dernières photos de la planète gazeuse. Présentées ce 22 août par la NASA, ces photos ont coupé le souffle de tous les amateurs d’observations spatiales, y compris les scientifiques.

« Pour être honnête, nous ne nous attendions pas à ce que ce soit aussi bon », a déclaré l’astronome Imke de Pater, professeur émérite à l’Université de Californie à Berkeley via un communiqué de presse. Il faut dire que le niveau de détails de ces photos est impressionnant. On ne loupe aucun détail: aurores aux pôles, tempêtes géantes, anneaux encerclant la planète, les minuscules lunes et même quelques galaxies en arrière-plan.

Nasa

La Grande tache rouge sous un nouveau jour

Ce qui saute aux yeux sur ces photos, c’est évidemment la Grande tâche rouge de Jupiter qui, comme son nom l’indique, est censée être rouge. Il s’agit en fait d’une tempête géante qui serait capable d’engloutir facilement notre bonne vieille Terre. Mais sur ces nouveaux clichés de James Webb, elle apparaît blanche car elle reflète énormément les rayons du soleil. C’est la première fois que cette tâche est observée de cette façon.

On remarque également les « brumes tourbillonnantes autour des pôles Nord et Sud » ainsi qu’une multitude de « stries » et « points blanc brillants », probablement des  » des sommets de nuages d’orages convectifs condensés ​​​​à très haute altitude » selon Heidi Hammel, scientifique interdisciplinaire à l’Association des universités pour la recherche en Astronomie.

Mais surtout, James Webb a réussi l’exploit d’immortaliser l’environnement de la planète: ses anneaux (un million de fois moins lumineux que la planète elle-même), deux de ses lunes, Amalthée et Adrastée, et quelques galaxies en arrière-plan.

Jupiter comme vous ne l’avez jamais vue. Credit: NASA, ESA, CSA, Jupiter ERS Team; image processing by Ricardo Hueso (UPV/EHU) and Judy Schmidt.

Jupiter, une planète pas très photogénique

Ces photos sont exceptionnelles car Jupiter est une planète très difficile à photographier à cause de sa vitesse de rotation. De plus, il faut comprendre que ces images n’arrivent pas telles quelles sur Terre, comme si on envoyait une photo par WhatsApp. En fait, James Webb envoie « des informations sur la luminosité de la lumière sur les détecteurs de Webb » qu’il faut ensuite traiter pour les transformer en images.

Pour ce faire, la NASA a collaboré avec une non-professionnelle, une « citoyenne scientifique » du nom de Judith Schmidt. Cette dernière avait déjà travaillé sur les données envoyées par le télescope spatial Hubble et avait fait forte impression. Son travail sur ces nouvelles images de Jupiter le prouve.

Et elle aura encore du boulot prochainement puisque le télescope James Webb est conçu pour découvrir et observer des systèmes exoplanétaires, qui consistent chacun en une planète en dehors de notre système solaire et son étoile hôte. Pour ce faire, le télescope utilise la lumière infrarouge pour repérer des astres et aspects normalement invisibles de l’univers. Il pourrait donc, à terme, découvrir des exoplanètes habitables et lancer un scénario à la Interstellar.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20