Mark Cuban prévient : « Le prochain scandale crypto pourrait venir du Wash trade »

Selon une étude, le wash trade représente plus de 4500 milliards de dollars, et 80% des opérations sur le marché des cryptomonnaies.

Pourquoi est-ce important ?

Les scandales cryptos s’enchainent, et la confiance des investisseurs fond comme neige au soleil. Cela fait que la valeur des différentes cryptos est en chute libre depuis début 2022. Avec toutefois certaines exceptions.

L’actualité : Le milliardaire et investisseur en cryptomonnaies Mark Cuban a expliqué son point de vue concernant l’avenir des cryptos à The Streets.

  • L’homme d’affaires américain a déclaré : « Je pense que la prochaine implosion possible est la découverte et la suppression des Wash trades sur les échanges centraux (…) Il y a soi-disant des dizaines de millions de dollars de transactions et de liquidités pour des jetons qui sont très peu utilisés. Je ne vois pas comment ils peuvent être aussi liquides. »

Définition : Le Wash trade est une manipulation de marché qui consiste à d’abord faire un ordre de vente et ensuite de le racheter soi-même. Cela peut provoquer un résultat proche de celui de FTX : une augmentation artificielle du nombre de transactions, qui permet de faire croire que le produit à un intérêt supérieur à l’intérêt réel.

L’enjeu : À cause de la multitude de cryptomonnaies, ces dernières sont beaucoup plus sensibles aux manipulations de marché.

  • Un rapport sur cette pratique publié en décembre par le National Bureau of Economic Research indique que sur 29 bourses de cryptomonnaies non réglementées dans le monde, 70 % des transactions étaient des « wash trades ». Le rapport indique également que dans 12 « Tier-2 », les opérations fictives représentaient près de 80 % du volume total des transactions. « Ces estimations se traduisent par des Wash trades de plus de 4.500 milliards de dollars sur les marchés au comptant et de plus de 1.500 milliards de dollars sur les marchés dérivés au cours du seul premier trimestre de 2020. »
  • Dans le rapport, il est indiqué que « « Tier-1 » correspond aux 700 premières bourses dans la section finance/investissement de SimilarWeb.com, tandis que « Tier-2 » compte les autres bourses non réglementées figurant dans les données (toutes classées en dehors des 960 premières places). »
  • C’est déjà ce qu’a fait Sam Bankman-Fried : la Securities and Exchange Commission a déclaré que le fondateur de FTX avait utilisé son propre fonds spéculatif de cryptomonnaie, Alameda Research. Le but était d’acheter des cryptos et de gonfler artificiellement la valeur d’un jeton contre lequel il empruntait.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20