Malgré l’arrivée « du système de combat aérien du futur » européen, la France continuera de développer des Rafale nouvelle génération

Malgré l’accord trouvé entre l’Allemagne et la France pour le développement et la production du SCAF, l’hexagone va continuer de développer ses Rafales. L’année prochaine, les ingénieurs de Dassault vont commencer à travailler sur un Rafale au Standard F5 comme l’indique BFM Business.

Pourquoi est-ce important ?

Le système de combat aérien du futur (SCAF) est un projet dont le but est de rendre l’Europe plus indépendante, militairement parlant, des États-Unis. Mais ces avions devraient remplacer les Rafales d’ici 2040. En attendant, avec la guerre en Ukraine, un conflit armé a éclaté aux portes de l’Europe, remettant en cause la paix qui régnait sur le vieux continent.

L’innovation : Les nouveaux Rafales devraient assurer l’existence du modèle français jusqu’en 2060. Ces nouvelles versions disposeront de nouveaux armements et d’une furtivité encore jamais vue.

  • Ce nouvel avion sera un appareil connecté et paré pour le cybercombat. Certains éléments permettront d’accentuer sa discrétion en diminuant sa visibilité. L’objectif est de le rendre le moins visible possible.
  • Le nouveau Rafale, le F5, devrait posséder des missiles subsoniques (des missiles qui vont à la vitesse du son ndlr) furtifs.
  • Il devrait aussi avoir des missiles hypersoniques (cinq fois la vitesse du son). Ces derniers ne sont pas furtifs.
  • La vitesse de l’avion de chasse restera à mach 1,8 soit 2200 km/h.
  • Certains équipements du F5 seront compatibles avec le SCAF et vice-versa. Le nouveau Rafale pourra donc « utiliser des effecteurs dronisés et de l’armement déporté » comme l’explique Dassault.

Contexte : Le développement de ces nouveaux Rafales est fortement lié à celui du SCAF, les deux appareils devraient utiliser des technologies compatibles entre eux.

  • L’Union européenne a toujours été une alliée des États-Unis. Mais elle a aussi toujours voulu devenir une actrice géopolitique indépendante. Cette volonté passe par la mise en place d’une indépendance militaire par rapport aux États-Unis. Chose inexistante pour le moment.
  • Le SCAF sera le premier appareil européen de 6ᵉ génération. Il sera totalement furtif avec la possibilité d’être piloté à distance par un équipage au sol.
  •  L’US Air Force a dévoilé début décembre le B-21 Raider, le premier bombardier de 6e génération. Il pourra, lui aussi, être piloté sans humain à bord, évitant des pertes humaines supplémentaires.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20