Terrain d’entente trouvé : l’avion de combat européen du futur enfin lancé

Le groupe français Dassault Aviation et le groupe allemand Airbus Defence and Space se sont enfin mis d’accord concernant le système de combat aérien du futur (SCAF). Le développement et la production peuvent donc être lancé.

Pourquoi est-ce important ?

Imaginé par l'Allemagne et la France en 2017, le Scaf est un projet qui devrait rendre l’Europe un peu plus indépendante des États-Unis, militairement parlant tout du moins. Ce projet ne concerne pas que les avions de chasse. Il comporte aussi un système d’armement complet que les armées européennes pourront utiliser dans le futur. Cet accord signe le premier vrai programme de défense commun européen.

Dans l’actualité : Dans un entretien pour Le Figaro, Eric Trappier, le patron de Dassault Aviation annonce qu’un accord a été trouvé avec Airbus.

  • Dassault et Airbus sont enfin tombés d’accord sur le développement et la fabrication du SCAF. Le programme devrait de ce fait être respecté et les avions devraient remplacer les Rafale en Europe d’ici 2040.
  • « Nous allons pouvoir entrer dans l’exécution de la nouvelle phase d’études, dite 1B, qui doit préparer le développement d’un démonstrateur, qui devrait voler vers 2029 », explique Eric Trappier. Il rajoute qu’il « ne reste plus que la signature formelle des contrats d’ici à quelques jours ».
  • Les termes de cet accord n’ont pas été dévoilés. Néanmoins, Dassault est « confirmés dans notre rôle de maître d’œuvre et d’architecte de l’avion et nous avons obtenu la protection de notre savoir-faire industriel et de nos technologies » selon M. Trappier.

L’historique : Cette idée ne date pas d’hier. Cet accord est même le fruit de cinq ans de négociations.

  • L’Union européenne a toujours été une alliée des États-Unis. Mais elle a aussi toujours voulu devenir un acteur géopolitique indépendant. Cette volonté passe par la mise ne place d’une indépendance militaire par rapport aux États-Unis. Chose inexistante pour le moment.
  • Le programme de système de combat aérien du futur a été mis en place en 2017. Des négociations de cinq ans ont suivi.
  • En octobre 2022, des tensions étaient nées entre la France et l’Allemagne, les deux principaux moteurs de l’Europe.

L’avenir : grâce à cet accord, le SCAF devrait commencer à s’implanter en 2040.

  • Avec cet accord, le calendrier initial devrait être maintenu. Dans son entretien avec Le Figaro, le PDG de Dassault Aviation parle d’ »un projet ambitieux »  et que les avions qui seront développés (les New Generation Fighter aussi appelé NGF), remplaceront les Rafale français et les Eurofighter allemands et espagnols à partir de 2040.
  • Le rôle de l’entreprise française ne s’arrête pas aux NGF. « Cet appareil devra être motorisé, utiliser des armes du futur comme des lasers, mais aussi communiquer et s’interfacer avec des drones et des réseaux de communications. », rapporte BFM Business.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20