Malgré la désescalade, la Chambre vote pour limiter les pouvoirs de Trump en Iran

Bien que le président des États-Unis ait annoncé ne pas vouloir répliquer militairement aux tirs de roquettes de l’Iran, la Chambre des représentants, à majorité démocrate, a pris les devants, en adoptant une résolution pour limiter les pouvoirs du président. Symbolique, mais qui témoigne des vives tensions internes.

Depuis le début du conflit avec l’Iran, Trump flirte avec les limites juridiques. Ce n’est pas un hasard si le général Soleimani, tué le 3 janvier, a été qualifié de terroriste. Cela fait basculer la menace vers la sécurité nationaliste. Et depuis le 11 septembre et un certain George W. Bush, cela procure au président des États-Unis des prérogatives presque sans limites au niveau militaire.

N’empêche, pour les démocrates, Trump n’a aucune tactique face à l’Iran. Ils ont donc décidé d’adopter une résolution qui limite les pouvoirs du président. Le but: passer par le parlement pour autoriser les opérations.

Les républicains derrière le président

La résolution a été adoptée à 224 voix pour et 194 contre. Pas de surprise côté républicain, aucun d’entre eux ne s’est dressé contre Donald Trump. Il appartient désormais au Sénat, à majorité républicaine, de se prononcer pour que la mesure entre en vigueur.

Plus tôt, Donald Trump précisait qu’il n’avait ‘pas l’obligation’ de solliciter le Congrès, ‘car parfois, on doit prendre des décisions en une fraction de seconde’.

Le président des États-Unis est accusé de vouloir mener ‘une guerre de diversion‘ alors qu’il est soumis à une procédure d’impeachment et que les nouvelles élections présidentielles ont lieu en novembre prochain.

Lire aussi : L’Iran ‘a abattu l’avion ukrainien par erreur’

Plus
Lire plus...
Marchés