L’Ukraine a-t-elle secrètement reçu des avions de chasse supplémentaires ?

Lors du dernier point de presse du Pentagone, le porte-parole John Kirby a déclaré que « l’Ukraine dispose de plus d’avions de combat qu’elle n’en a eu en quinze jours ». Kirby suggère ainsi que le pays a reçu des avions de combat, mais on ne sait pas d’où ils viennent.

La déclaration de M. Kirby était plutôt vague : « L’Ukraine a reçu un soutien pour rendre opérationnels un plus grand nombre de ses propres avions. Elle a maintenant plus d’avions qu’il y a quinze jours. Ce n’est pas une coïncidence, car d’autres pays qui ont l’expérience de ce type d’appareils les ont aidés. »

Avions soviétiques

Bien que Kirby n’ait pas donné de détails sur les avions impliqués, il semble probable que des avions soviétiques, tels que des MiG, soient visés. Ces appareils font déjà partie de la flotte de l’armée de l’air ukrainienne et les pilotes sont formés depuis des années pour partir en guerre avec ce type d’avions.

Les avions occidentaux, tels que les F-16, ne seraient pas idéaux, car les pilotes ukrainiens n’ont aucune expérience de ces appareils et il faudrait beaucoup de temps pour les former à leur utilisation.

Le porte-parole du Pentagone a toutefois indiqué que les pays occidentaux envoyaient de nombreuses pièces à l’Ukraine, qu’elle peut utiliser pour réparer ses propres avions. L’affirmation « il y a plus de quinze jours » peut donc s’y référer. Il est également possible que M. Kirby fasse référence aux 11 hélicoptères Mi-17 que les États-Unis ont envoyés en Ukraine la semaine dernière. Ils sont par ailleurs décrits comme des aéronefs à voilure tournante.

L’Ukraine, cependant, nie la livraison d’avions. Via Twitter, l’armée de l’air ukrainienne a indiqué qu’elle avait reçu des pièces de rechange, avec l’aide du gouvernement américain. De cette façon, le pays peut renvoyer dans les airs un plus grand nombre de ses propres avions.

La semaine dernière, le président américain Joe Biden a annoncé que les États-Unis allaient envoyer un nouveau paquet de soutien militaire à l’Ukraine, sous la forme d’obusiers et d’hélicoptères. Selon CNN et Reuters, le président annoncerait cette semaine un nouveau programme d’aide tout aussi important.

Pas encore de réponse

La livraison d’équipements militaires lourds, tels que des chars, des véhicules blindés et des avions de chasse, est une question sensible en Russie. Le dictateur Vladimir Poutine a annoncé dès le mois de mars qu’un tel soutien à l’Ukraine entraînerait une guerre directe avec l’Occident.

Au début du mois de mars, la Pologne a déjà élaboré un plan prévoyant le transfert de 28 avions de combat MiG-29 à la base aérienne américaine de Ramstein, en Allemagne, qui pourrait ensuite les remettre à l’Ukraine. De cette manière, la Pologne, voisine directe de l’exclave russe Kaliningrad, ne deviendrait pas immédiatement la cible d’attaques russes. Cependant, les États-Unis n’étaient pas d’accord.

Pourtant, la menace de Poutine semble plutôt s’apparenter à de l’air chaud pour l’instant. La République tchèque a déjà envoyé une douzaine de chars T-72 et 50 véhicules de combat d’infanterie BMP-1 à l’Ukraine au début de ce mois ; la Russie n’a pas réagi. Plusieurs autres pays européens (principalement des partenaires de l’OTAN) qui disposent d’équipements soviétiques pourraient entreprrendre une action similaire.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20