L’UE réfléchit déjà à une coopération transatlantique sur le climat suite à la victoire de Biden

Isopix

L’Union européenne voit en la victoire de Joe Biden aux présidentielles américaines une occasion de créer de nouveaux partenariats avec les États-Unis. La crise du Covid-19 et la question de la Chine ont été évoquées par certains leaders politiques. Et la crise climatique est certainement l’un des sujets les plus attendus.

Joe Biden, futur président des États-Unis, a déjà annoncé les grandes lignes de son mandat. Et la crise climatique, contrairement à son prédécesseur, fera partie de ses priorités. Il veut réintégrer l’Accord de Paris sur le climat, que Donald Trump vient juste de quitter. Lors de son mandat, il veut aussi proposer un plan dont l’objectif sera la neutralité climatique pour 2050.

L’Union européenne, lors de la création du Green Deal, s’est donné le même objectif. Et les solutions pour y arriver son très proche des idées de Joe Biden. Les deux régions devraient donc évoluer en parallèle sur les objectifs climatiques.

‘Coopération transatlantique’

‘On pourrait tout à fait imaginer mettre en place une coopération transatlantique’, explique Pascal Canfin, président de la Commission sur l’environnement du Parlement européen. Cela permettrait d’accélérer la transition écologique.

Canfin donne un exemple: les émissions des voitures. Le futur président devrait proposer, dans la lignée des décisions d’Obama’, des limitations dans les émissions très proches des demandes européennes.

Les discours européens et américains se rapprochent aussi sur la question de la finance, qui serait donc plus avantageuse pour les entreprises soucieuses de l’environnement. Un ‘accord vert financier’ pourrait fixer des normes mondiales, qui régiraient les marchés.

L’Union européenne et les États-Unis resteront des concurrents mondiaux dans le commerce international, quoi qu’il arrive. Mais une ‘coopération transatlantique sur le Green Deal’ permettrait de donner de grandes lignes directrices, qui faciliteraient la transition écologique pour les entreprises.

Un problème: le gaz de Schiste et le pétrole

Les États-Unis sont le premier producteur de gaz et de pétrole au monde. Et cela en fait un énorme frein pour la transition écologique. Joe Biden affirme ne pas être contre la production de ces deux combustibles. C’était d’ailleurs un des points majeurs de ces élections puisque de nombreux Américains vivent de la production.

Dans son plan pour la neutralité climatique, le gaz de Schiste sera l’un des grands défis de Joe Biden, et l’une des plus grandes différences avec le Green Deal européen.