L’OMS exhorte Trump à revoir sa suspension de financement

De directeur-generaal van de WHO Tedros Adhanom Ghebreyesus. (EPA-EFE/SALVATORE DI NOLFI)

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré ce mercredi qu’il espérait que l’administration Trump reconsidérerait la suspension de la contribution des Etats-Unis. Son principal objectif reste toutefois de mettre un terme à la pandémie alors que ‘le virus va nous accompagner pendant longtemps’.

‘La plupart des pays en sont encore aux premiers stades de leurs épidémies et certains qui ont été touchés au début de la pandémie commencent à voir une résurgence des cas’, a déclaré Tedros, le directeur général de l’OMS ce mercredi.

Les annonces ne sont pas rassurantes, et les prévisions non plus: le virus devrait rester avec nous pendant longtemps encore, à en croire le chef de l’organisation.

‘Ne vous y trompez pas, nous avons encore un long chemin à parcourir. Ce virus sera avec nous pendant longtemps’, a-t-il déclaré, notant toutefois que les épidémies en Europe occidentale semblent se stabiliser ou décliner.

Appel du pied à Trump

Après avoir critiqué sévèrement la gestion de la crise par l’OMS (l’accusant notamment de favoriser la Chine), le président américain Donald Trump a décidé la semaine dernière de suspendre le financement de l’agence des Nations unies.

‘J’espère que le gel du financement sera reconsidéré et que les États-Unis soutiendront à nouveau le travail de l’OMS et continueront à sauver des vies’, a déclaré à ce propos Tedros. ‘J’espère que les États-Unis estiment qu’il s’agit d’un investissement important, non seulement pour aider les autres mais aussi pour que les États-Unis restent en sécurité.’

Les critiques reprochent notamment à l’OMS d’avoir agi trop tard face à la pandémie. L’organisation n’a déclaré l’urgence internationale que le 30 janvier, son niveau d’alerte le plus élevé. ‘Avec le recul, je pense que nous avons déclaré l’urgence au bon moment et quand le monde a eu assez de temps pour réagir’, s’est défendu Tedros, ajoutant qu’à cette date, il n’y avait que 82 cas de coronavirus hors Chine et encore aucun décès.

Lire aussi: