Donald Trump suspend l’immigration… à cause de ‘l’Invisible Ennemi’

Le président américain Donald Trump, en 2019. (Photo by Tasos Katopodis/Getty Images)

‘À la lumière des attaques de l’Invisible Ennemi, de même que de la nécessité de protéger les emplois de nos GRANDS Citoyens Américains, je vais signer un Ordre Exécutif pour suspendre temporairement l’immigration aux USA’, a annoncé le président américain sur Twitter.

‘L’Invisible Ennemi’ auquel se réfère Donald Trump est bien sûr le nouveau coronavirus, qui a déjà tué plus de 42.000 personnes aux États-Unis. Quelque 766.000 cas positifs ont pour l’instant été enregistrés.

Par ailleurs, la crise économique consécutive à la crise sanitaire a déjà entraîné environ 22 millions de demandes d’indemnisation pour chômage aux USA.

Le président américain n’a fourni aucun détail supplémentaire concernant la durée ou les moyens qui seront mis en œuvre pour faire appliquer cette suspension temporaire de l’immigration.

Cette décision a été rapidement condamnée par plusieurs élus démocrates qui accusent le président de créer une diversion par rapport à ce qu’ils considèrent comme une mauvaise gestion de la crise.

‘Alors que notre pays lutte contre la pandémie, que les travailleurs mettent leur vie en danger, le président attaque les immigrants et blâme les autres pour ses propres échecs’, a déclaré l’ancienne candidate démocrate à la présidence, Amy Klobuchar, dans un tweet.

‘Build the Wall!’

Les déplacements avec la Chine étaient déjà restreints depuis le mois de janvier et les voyages à destination ou en provenance d’Europe interdits depuis le courant du mois de mars.

À contre-courant de cette dernière décision, Donald Trump se montre, depuis plusieurs jours, impatient de rouvrir l’économie américaine et de lever les mesures de confinement mises en place pour tenter d’enrayer l’épidémie. Le week-end dernier, le président avait même appelé à la ‘libération’ du Minnesota, du Michigan et de la Virginie, trois États selon lui ‘assiégés’ à cause du lockdown.

Lors de sa campagne à l’élection présidentielle, Donald Trump avait fait de la lutte contre l’immigration l’un de ses principaux chevaux de bataille. Le slogan ‘Build the Wall!’ est encore régulièrement repris en coeur par les supporters du président américain lors de ses meetings politiques, du moins avant que ceux-ci ne soient suspendus à cause de la pandémie.