L’Islande coupe le courant aux nouveaux mineurs de bitcoins

En raison d’une pénurie d’électricité en Islande, Landsvirkjun, la plus grande société de services publics de l’île, a réduit la quantité d’électricité qu’elle fournit à certains clients industriels, tels que les fonderies d’aluminium, les centres de données et les usines de farine de poisson. Depuis hier, les nouveaux mineurs de bitcoins sont également interdits. C’est ce que rapportent Cointelegraph et Bloomberg.

Pourquoi est-ce important ?

L'Islande est depuis longtemps populaire auprès des mineurs de bitcoins en raison de son abondance d'énergie renouvelable bon marché. Un autre avantage est qu'il fait également plus froid que d'autres endroits populaires pour l'exploitation minière, de sorte que les grandes installations n'ont pas à investir autant dans des équipements de refroidissement.

Un représentant de la société a indiqué que Landsvirkjun a été contraint de couper l’alimentation des mineurs de Bitcoin dans le sud-ouest de l’île, ainsi que de plusieurs installations industrielles, en raison d’une série de problèmes. Il s’agissait notamment d’une complication dans une centrale électrique, de faibles niveaux dans le réservoir d’eau et de difficultés à obtenir de l’électricité d’un fournisseur externe.

Mineurs de cryptos

Moins de 1 % de l’électricité du pays est produite à partir de sources non renouvelables : les compagnies minières sont donc depuis longtemps attirées par l’île en raison de son abondante énergie géothermique, exploitée pour un approvisionnement énergétique bon marché, abondant, et renouvelable.

Mais à partir du 7 décembre, toutes les nouvelles demandes d’électricité provenant de mines de cryptomonnaies seront rejetées pour une période indéterminée, selon Landsvirkjun.

Depuis près de dix ans, les mineurs tentent de tenir la promesse d’une exploitation minière du bitcoin respectueuse de l’environnement en Islande. En 2013, Cloud Hashing a déplacé 100 mineurs en Islande. En novembre 2017, la société autrichienne HydroMiner GmbH a levé environ 2,8 millions de dollars lors de son offre initiale de tokens (ICO) pour installer des appareils de minage directement dans les centrales électriques islandaises.

La société canadienne Hive Blockchain Technologies, Genesis Mining et Bitfury Holding sont les trois principales sociétés minières de bitcoins qui ont ouvert des installations en Islande.

Initiatives en matière de blockchain verte

Le secteur des fonderies d’aluminium du pays a été le plus durement touché par l’interruption de la distribution. Les prix de l’aluminium ont augmenté de 1,1 % le 7 décembre en raison du goulot d’étranglement de l’offre causé par une récente hausse de la demande et la crise énergétique actuelle.

En 2021, les initiatives de blockchain verte se multiplient dans le monde entier. Par exemple, lors de la conférence COP26 qui s’est tenue à Glasgow, en Écosse, des personnalités ont abordé la question de l’extraction de bitcoins, qui consomme beaucoup d’énergie. La conférence a vu le lancement de la GloCha United Citizens Organization (UCO), une nouvelle organisation dédiée à la lutte contre le changement climatique. L’organisation utilisera la technologie blockchain pour promouvoir les objectifs en matière de changement climatique.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20