L’humanité parvient à voler pour la première fois sur une autre planète grâce à Ingenuity

La NASA a lancé avec succès son hélicoptère Ingenuity pesant 2 kg dans le ciel martien. C’est la première fois que l’humanité arrive à faire voler un engin sur une autre planète que la Terre.

Vers 8h30 ce lundi matin, les doubles pales du rotor en fibre de carbone de l’hélicoptère Ingenuity ont commencé à tourner. Et quelques instants plus tard, l’engin décollait effectivement. L’hélicoptère a atteint une hauteur d’environ 3 mètres, a plané sur place, a tourné sur son axe puis s’est posé doucement. Cela n’a duré que 30 secondes.

La confirmation n’est arrivée au centre des opérations aériennes du Propulsion Laboratory de la NASA que 3 heures plus tard – le temps qu’il faut aux données pour parcourir les 63 millions de km entre Mars et la Terre.

118 ans après le premier vol propulsé sur Terre

Les scientifiques sont très heureux de ce premier test réussi. Ils espèrent qu’Ingenuity pourra parcourir Mars plus rapidement que le rover, afin de chercher des signes de vie sur Mars.

Pour effectuer le vol court, la technologie d’Ingenuity a dû surmonter l’atmosphère très peu concentrée de Mars. Celle-ci ne représente que 1% de la densité de l’atmosphère sur Terre. Il est donc plus difficile pour les pales de l’hélicoptère, qui tournent à environ 2.500 tours par minute, d’obtenir assez de forces pour s’élever.

Pour souligner l’importance historique de ce vol, l’hélicoptère a été confectionné avec un petit morceau de tissu venant du Wright Flyer. C’est avec cet avion que les frères Wright ont effectué le premier vol propulsé sur Terre en 1903.

5 vols sont prévus et ils dureront au maximum 90 secondes. Après cela, le rover Perseverance, qui doit rester proche de l’hélicoptère pour assurer la communication avec la Terre, sera utilisé pour d’autres tâches.

Isopix

En route pour Dragonfly

Les vols à plus de 5 mètres d’altitude ne sont pas (encore) prévus. Pour voler sur Mars, les pâles doivent tourner à une vitesse fulgurante. Et dans le même temps, l’hélicoptère doit envoyer des images filmées et doit communiquer avec le rover. Cela demande énormément d’énergie.

Par contre, Ingenuity est entièrement préprogrammé pour effectuer ses vols courts de manière indépendante. L’hélicoptère a un processeur puissant à bord. Il mesure sa hauteur de vol avec un laser, et une caméra fournit des informations sur la distance parcourue et sur la surface du sol où il veut amarsir.

La NASA peut entrer dans l’histoire avec le premier vol d’Ingenuity, à partir d’une planète autre que la Terre. Mais ce n’est toutefois pas la première fois que des objets humains volent dans des atmosphères extraterrestres. Les sondes soviétiques Vega 1 et 2 ont libéré des ballons dans l’atmosphère de Vénus dès 1985.

D’autres projets sont prévus à l’avenir. En 2034, le Dragonfly, un très gros drone, sera placé en orbite autour de la lune de Saturne, nommée Titan.

En savoir plus:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20