L’hélico Ingenuity va effectuer un vol à sens unique sur Mars, une première dans l’histoire

Isopix

Le petit hélicoptère de la NASA Ingenuity se prépare pour son 5ème vol sur Mars. Et il sera spécial: il s’agit d’un aller simple vers une autre région de la planète rouge. On parle donc du premier vol à sens unique de l’histoire de Mars.

La NASA et son hélicoptère Ingenuity se préparent à une nouvelle fois marquer l’histoire. Ce vendredi 7 mai, le petit héliptère va réaliser un nouveau vol sur Mars. Mais pas n’importe quel vol puisqu’il sera à sens unique. Autrement dit, Ingenuity décollera pour rejoindre une autre zone de la planète, sans voyage retour.

Le vol aura lieu ce vendredi soir à 21h26 heure de Bruxelles et à 12h33 heure martienne. Ingenuity décollera de la zone où il se repose actuellement à savoir le ‘champ des Frères Wright’ pour rejoindre une autre zone à… 129 mètres de distance.

Un petit vol pour Ingenuity, un grand pas pour l’Humanité

Les paramètres de ce vol paraissent dérisoires: il s’élèvera à 5 mètres d’altitude pour ensuite se déplacer sur une distance de 129 mètres. Au total, ce vol durera seulement 110 secondes, mais cela reste un petit évènement. Car en plus, une fois arrivé à destination, Ingenuity va devoir s’élever à 10 mètres d’altitude pour prendre des photos de sa zone d’atterrissage. Il va ainsi devenir encore plus indépendant qu’il ne l’est déjà puisqu’il va considérablement s’éloigner de Perseverance.

Une fois ce cinquième vol effectué, Ingenuity entrera dans une nouvelle phase de sa mission. La première étant de prouver qu’il est bien possible de voler sur Mars, une planète où l’atmosphère est beaucoup moins dense que sur Terre, rendant les vols bien plus compliqués, obligeant les hélices à tourner beaucoup plus vite.

Cette nouvelle phase de sa mission consiste à démontrer comment un hélicoptère pourrait contribuer à l’exploration de Mars. Cette mission ne sera ‘que’ secondaire puisque le rover Perseverance reste l’acteur principale de la mission Mars 2020. Ingenuity va donc rester dans la zone d’activité de son rover pour l’épauler dans l’exploration de la planète rouge pour, pourquoi pas, mettre en place des missions similaires sur d’autres astres dans un futur plus ou moins proche.

Sur le même sujet: