L’euro a atteint 1,02 $ en raison du succès de la contre-attaque ukrainienne

Le taux de change de l’euro par rapport au dollar a atteint son plus haut niveau depuis trois semaines en raison du retournement de situation de la guerre en Ukraine.

La nouvelle selon laquelle l’armée ukrainienne a pu reprendre des territoires dans la région de Kharkov a donné un nouvel élan à l’euro, porté jusqu’à 1,02 dollar. Au moment de la rédaction du présent article, un euro vaut environ 1,014 dollar, ce qui représente une augmentation de 1,2 % du taux de change. Il y a quelques semaines à peine, le taux de change de l’euro était passé sous la barre de 1 USD.

La contre-offensive réussie des Ukrainiens laisse penser que le cours de la guerre pourrait s’inverser. « Le terrain important gagné par les forces ukrainiennes au cours du week-end est potentiellement une bonne nouvelle, en supposant que l’Ukraine puisse repousser la Russie plus loin et mettre fin à la guerre selon ses propres termes. Une fin immédiate de la guerre semble peu probable, mais pour l’instant, cela reste une bonne nouvelle », a déclaré à Bloomberg Rodrigo Catril, stratège à la National Australia Bank.

L’euro se négocie actuellement environ 2 % de plus que son niveau le plus bas de début septembre, à savoir 98 cents. Toutefois, la monnaie est encore inférieure de quelque 11 % à ce qu’elle valait au début de l’année 2022.

Nouvelle hausse des taux en vue

Pendant ce temps, la Banque centrale européenne (BCE) travaille à de nouvelles hausses des taux d’intérêt afin de freiner la hausse des taux d’inflation dans la zone euro. Joachim Nagel, président de la Bundesbank et membre du conseil des gouverneurs de la BCE qui décide de la fixation des taux, estime que les taux d’intérêt devraient être relevés davantage si l’inflation ne diminue pas immédiatement.

Les banques d’investissement telles que JP Morgan et Saxo Bank prévoient donc toujours que la valeur de l’euro tombera à environ 95 cents d’ici la fin 2022.

« La plupart supposent que la guerre prendra fin si la Russie décide de le faire. Mais le risque résiduel est que la guerre se termine aux conditions de l’Ukraine, ce qui changerait radicalement la donne pour les marchés financiers », a déclaré Jason Wong, analyste de marché, à Bloomberg.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20