L’État belge devient un superholding financier

Avec l’entrée dans le capital du groupe d’assurance Ageas, l’État belge élargit encore ses participations dans les sociétés financières. Le gouvernement a un pied dans plusieurs banques et assureurs. Vue d’ensemble.

Par le biais de la Société fédérale de participations et d’investissement (SFPI), l’État belge s’est constitué un portefeuille impressionnant. Les intérêts dans Belfius, Dexia, BNP Paribas et Ethias trouvent leur origine dans la crise financière de 2008-2009. Mais depuis lors, la SFPI n’a cessé d’accroître ses participations dans le secteur financier, avec Ageas comme dernière réalisation.

Ageas

En acquérant 6,3 % d’Ageas, la SFPI dit vouloir « ancrer fortement l’assureur belge en Belgique ». Ageas est le groupe père d’AG Insurance, le plus grand assureur du pays, et est l’héritier de l’ancien Fortis Holding, qui s’est effondré pendant la crise bancaire.

Belfius

En partie parce que les projets d’introduction en bourse ont échoué, l’État belge détient toujours 100% de Belfius. Cette banque s’appelait autrefois Dexia Banque Belgique et appartenait au groupe franco-belge Dexia, qui a implosé.

Dexia

Dexia a été réduite à une banque résiduelle sans ambition en voie de démantèlement, avec un total de bilan d’environ 100 milliards d’euros. L’État belge a l’honneur douteux d’être l’actionnaire majoritaire (près de 53%) de la banque zombie.

BNP Paribas

L’État belge détient 7,7% du groupe bancaire français BNP Paribas, la société mère de BNP Paribas Fortis. Cet actionnariat a également été créé pendant la crise bancaire. Dans le passé, BNP Paribas Fortis (anciennement Fortis Banque Belgique) et Ageas faisaient chacun partie du groupe belgo-néerlandais Fortis.

Parc royal

Un autre héritage de la crise financière est la participation (plus de 43%) détenue par la SFPI dans le véhicule résiduel Royal Park Investments, du nom du parc royal de Bruxelles.

Ethias

Tout comme les Régions wallonne et flamande, la SFPI est l’un des trois principaux actionnaires (près de 32% chacun) de l’assureur Ethias. Il s’agit là aussi d’un héritage de la crise financière.

L’entrée dans Ageas signifie que l’État belge détient des participations dans plusieurs assureurs (AG Insurance, Ethias et Belfius, y compris DVV, Corona Direct et Elantis) qui se font concurrence sur le marché belge.

Euronext

La SFPI détient une participation stratégique de 4,5% dans l’opérateur boursier Euronext, le groupe qui chapeaute les bourses de Bruxelles, Paris et Amsterdam, entre autres.

Euroclear

Depuis de nombreuses années, la SFPI est également actionnaire (plus de 3%) de la maison de titres Euroclear.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20