Dexia fait ses adieux à la bourse

(Isopix)

La banque Dexia disparaîtra ce soir de la bourse. Un retrait symbolique pour des actions qui n’avaient plus de valeur.

C’est une journée spéciale pour le petit investisseur de Dexia. Aujourd’hui est le tout dernier jour où la négociation publique de l’action est possible sur Euronext. Par la suite, Dexia disparaîtra définitivement des tableaux boursiers.

Les échanges de titres seront toujours possibles mais deviendront beaucoup plus compliqués à partir de lundi. L’action Dexia devra être inscrite au registre nominatif au nom de son détenteur. Les échanges de titres ne pourront avoir lieu qu’entre particuliers ou sur le marché publics des actions non-côtés (Euronext Expert Market).

Ce retrait de la bourse tient plutôt du symbole. Les actions avaient perdu la quasi-totalité de leur valeur après le krach de 2008. Seulement 0,4 % de toutes les actions Dexia sont encore détenues par les petits investisseurs. Avec 52,8%, l’Etat belge demeure l’actionnaire majoritaire. L’État français détient les 46,8 % restants.

Les ruines d’une banque

Dexia est ce qui reste de l’ancien groupe bancaire et d’assurance du même nom, qui n’a pas survécu à la crise financière malgré le soutien gouvernemental. Il a finalement été démantelé en 2011. La succursale de détail belge, Dexia Banque Belgique, a été sauvée du naufrage et rebaptisée Belfius.

Depuis lors, Dexia s’est réduit à un pot de portefeuilles de prêts. L’unique mission qui restait à l’entreprise était de réduire ses activités de façon ordonnée afin de diminuer les risques pour les contribuables. Un succès, puisque le total du bilan est passé de 566 milliards d’euros fin 2010 à 135 milliards d’euros au milieu de l’année. Les risques n’ont pas encore tout à fait disparu, mais ils ont été considérablement réduits.

La banque restante n’a plus aucune ambition de croissance et a mené une existence sans but sur le marché boursier. Le conseil d’administration a décidé, en septembre, d’organiser un examen boursier. Il a alors estimé que les coûts de la cotation était trop élevé et a décidé son retrait.

Communication transparente

Reste que désormais Dexia n’a plus à communiquer aussi ouvertement qu’une société cotée. Le grand public sera moins tenu au courant de la santé financière de la banque.

Toutefois, le groupe s’assure qu’il poursuivra son reporting semestriel. Les présentations des roadshows pour les investisseurs seront également publiées sur le site web à l’avenir. Dexia ne communiquera plus sur ses assemblées générales via les journaux, mais restera active sur son site internet.