Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Les trains de marchandises demandent des investissements dès maintenant et à long terme

Logo Business AM
Business

14/07/2020 | Baptiste Lambert | 4 min de lecture

Isopix

Le secteur du fret ferroviaire demande, par la voix du Belgian Rail Freight Forum, la fédération des entreprises de fret ferroviaire actives en Belgique, un soutien des autorités à la fois à court terme, pour surmonter la crise actuelle, et à long terme, pour opérer un transfert modal de la route vers le rail.

Le Belgian Rail Freight Forum a présenté mardi au Parlement fédéral un masterplan visant à doubler les volumes ferroviaires d’ici 2030. Actuellement, le transport de marchandises se fait essentiellement par la route (74%), ce qui engendre embouteillages et pollution des camions.

Et cela ne risque pas de s’arranger: le Bureau fédéral du Plan s’attend à ce que les transports routiers augmentent encore de 26% au cours des 10 prochaines années. Mais le secteur du transport de marchandises par le rail estime qu’avec un soutien « relativement limité », il serait possible d’éviter d’ajouter 90.000 camions sur les routes belges d’ici 2030.

Changement de rôle pour infrabel

Pour ce faire, le secteur demande au gouvernement fédéral de renforcer le rôle d’Infrabel. « Alors qu’aujourd’hui Infrabel fonctionne encore trop comme un gestionnaire d’infrastructure au sens strict du terme, elle doit passer au rôle de gestionnaire de flux. L’important est d’utiliser de manière optimale la capacité des voies existantes », juge la Belgian Rail Freight Forum: « Ce dont nous avons vraiment besoin, c’est d’un gestionnaire de flux qui veille à ce que les trains se connectent sans problème et s’arrêtent le moins possible. Et cela ne coûte pas des millions, il s’agit surtout d’un état d’esprit différent. »

Un « nouvel état d’esprit » qui doit s’accompagner d’investissements « limités mais ciblés » (certaines adaptations aux voies, numérisation du réseau) censés porter le réseau ferroviaire belge au niveau européen. Le secteur demande également au gouvernement de créer des conditions de concurrence équitables entre les différents modes de transport.

Concrètement, une réduction du coût du trajet payé à Infrabel est demandée, de même qu’une augmentation des subventions pour les transports intermodaux et des wagons isolés.

Au niveau régional, le secteur réclame que les transporteurs soient indemnisés moyennant un « bon de transbordement » lorsqu’ils transfèrent un conteneur de la route vers le rail.

Urgence

À côté de ce plan à long terme, le secteur du fret ferroviaire dit avoir urgemment besoin de soutien pour l’aider à traverser la crise actuelle, alors qu’au plus fort de la pandémie, la demande de transport de marchandises a diminué de 30% en moyenne.

Les entreprises de fret ferroviaire demandent ainsi à Infrabel de renoncer au coût des sillons pour 2020, à l’instar de ce qui a déjà été fait aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suisse.

Source: Belga


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks