Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 10 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Les tensions sino-américaines passent un cap: les États-Unis n’accepteront plus les vols provenant de Chine

Logo Business AM
Politique

03/06/2020 | Sonia Romero | 4 min de lecture

China Eastern Airlines est l'une des compagnies aériennes visée par l'interdiction. EPA-EFE/DAVID CHANG

Les États-Unis vont interdire les vols de passagers en provenance de Chine à partir du 16 juin, a déclaré le ministère américain des Transports ce mercredi.

Cette décision a pour but de punir Pékin pour avoir refusé de laisser les vols américains reprendre leur route vers la Chine en raison de la pandémie de coronavirus. Cette interdiction s’appliquera à quatre compagnies aériennes spécifiques: Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines et Hainan Airlines. Cette mesure n’affectera pas les vols en provenance de Hong Kong, a déclaré un porte-parole du ministère des Transports.

L’ordonnance doit d’abord être approuvée par Donald Trump, mais nul doute que le Président américain s’en donnera à coeur joie pour sanctionner la Chine autant qu’il le peut. Ces dernières semaines, il a répété à plusieurs reprises vouloir punir Pékin pour leur gestion de la pandémie, les tenant pour responsables de la propagation du Covid-19. Il a notamment menacé la Chine de nouveaux droits de douane en représailles au coronavirus.

Trump a également critiqué la Chine pour ses ‘pratiques commerciales déloyales’ et tout récemment pour sa nouvelle loi sur la sécurité mettant en danger le statut actuel de Hong Kong. Il a ici été rejoint par de nombreux dirigeants dans le monde entier, dont ceux de l’Union européenne.

Œil pour œil

Cette décision est la dernière en date après ‘des préoccupations répétées depuis mars, lorsque la Chine a limité les arrivées de vols internationaux pour lutter contre le coronavirus’, ont déclaré les États-Unis. Des limitations qui ont effectivement empêché les compagnies aériennes américaines de voler vers la Chine, a confirmé le ministère des Transports.

Or, Pékin aurait jusqu’ici maintenu que ses restrictions étaient équitables, s’appliquant à toutes les compagnies aériennes. ‘Nous concluons que ces circonstances exigent une action du ministère pour rétablir un équilibre concurrentiel et des chances justes et égales entre les transporteurs aériens américains et chinois’, a déclaré le ministère des Transports américain.

Reste à voir comment réagiront les autorités chinoises. La surenchère entre les deux pays continuera-t-elle indéfiniment? Si l’ambassade de Chine à Washington n’a pas encore donné de commentaires, Pékin s’était déjà déclarée opposée à toute nouvelle restriction de voyages aériens.

Lire aussi:

Source: BBC


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks