Les produits non-essentiels de nouveau envoyés par Amazon

EPA

Le géant de l’e-commerce Amazon informe ses détaillants qu’ils peuvent à nouveau vendre des produits dits non-essentiels par l’intermédiaire de la plateforme. Ces ventes sont en attente depuis près d’un mois.

À la mi-mars, au plus fort de la crise du coronavirus, Amazon a envoyé à ses vendeurs un e-mail leur annonçant que seuls les produits essentiels seraient désormais vendus. Il s’agit notamment des produits pour bébés, de la santé et du ménage, des soins personnels, des fruits et légumes, des médicaments et des aliments pour animaux.

L’entreprise ne pouvant plus répondre à la (trop) grande demande de ces produits, elle avait donc décidé de se concentrer uniquement sur ceux-ci. Mais Amazon a aujourd’hui annoncé que les biens non-essentiels peuvent être à nouveau vendus.

Limite

‘Nous continuerons à donner la priorité aux biens essentiels et à limiter le reste en fonction de la quantité, mais nous voulons nous assurer que les vendeurs peuvent toujours vendre leurs produits’, déclare un porte-parole. ‘Nos vendeurs auront plus de détails la semaine prochaine. Amazon travaille avec des entreprises externes qui mettent des marchandises sur la plateforme.’

Cette décision est donc une bonne nouvelle pour de nombreux vendeurs d’Amazon. Les ventes de produits non-essentiels sur Amazon auraient chuté de 40 à 60 % pendant l’épidémie, laissant aux détaillants un excédent de marchandises pouvant aller jusqu’à deux mois. Certains ont essayé de vendre leurs marchandises eux-mêmes, mais c’est un travail bien plus difficile sur le plan logistique…

Lire aussi: