Les mesures fonctionnent: tendance à la baisse et espoir pour Noël

Premier Alexander De Croo (Open Vld), – Isopix

Ce confinement qui n’en porte pas le nom a des effets désormais clairs sur les chiffres de l’épidémie. Les entrées à l’hôpital continuent de chuter pour arriver aux chiffres de début octobre. En coulisse, les politiques vont faire le point sur la situation. Il ne faut toutefois pas trop espérer une grande réouverture avant 2021. Mais la perspective d’un Noël en famille ne peut pas être écartée.

  • Selon les chiffres publiés ce vendredi, 5002 nouvelles contaminations ont été recensées en 24 heures. En moyenne sur les 7 derniers jours, ce chiffre atteint les 6.877 cas, soit 48% de moins que lors des 7 jours précédents.
  • Plus déterminant encore, Sciensano comptait 401 nouvelles admissions à l’hôpital ces dernières 24 heures. Sur les 7 derniers jours, on atteint les 497,4 admissions, soit une diminution de 25%.
  • Le nombre de patients en soins intensifs diminue progressivement, mais doucement pour atteindre les 1452 lits occupés. On se situe encore au-dessus des chiffres du printemps dernier.
  • 133 nouveaux décès sont à déplorer, c’est une diminution nette par rapport aux 7 deniers jours, qui ont vu en moyenne 196 décès quotidiens.
Sciensano.
Sciensano

Comité de concertation ce vendredi

Gouvernement fédéral et entités fédérées seront amenés à se rencontrer vendredi à 14 heures. Il ne faut pas s’attendre à un grand chamboulement. La France vient d’ailleurs de décider de prolonger ses mesures pour 15 jours. Et puis, chez nous, c’est la rentrée scolaire la semaine prochaine, il faudra rester attentifs aux chiffres. Une étude belge vient tout juste de montrer que les enfants seraient plus sensibles au virus qu’on ne le pensait.

Les politiques ne prendront pas le risque de déconfiner trop tôt. Mais devrons-nous attendre ‘des dizaines de semaines’, comme le suggèrent certains virologues ? En coulisse, les partis politiques discutent beaucoup des fêtes de fin d’année. Certains penchent pour une réouverture mesurée (certains commerces) et pour un Noël en famille comme Georges-Louis Bouchez, président du MR. Mais ce n’est pas l’avis du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (sp.a). De son côté, le commissaire corona, Pedro Facon, estime qu’un Noël avec ‘sa famille rapprochée’ est une éventualité.

La date de la première évaluation majeure ne change pas. Ce sera le 1er décembre. Certains commerces pourraient rouvrir déjà à cette date, mais tout dépend de l’évolution des chiffres… et du respect des règles imposées.