Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

‘Les gens vont en avoir marre’: les mesures sanitaires sont-elles supportables à long terme?

Logo Business AM
Crise du coronavirus

12/08/2020 | Pieterjan Neirynck | 6 min de lecture

Isopix

Combien de temps encore serons-nous capables de respecter les mesures sanitaires? La ‘bulle de 5’ restera-t-elle d’application tant qu’il n’y aura pas de vaccin contre la coronavirus? Parle-t-on encore de quelques mois d’épidémie ou de quelques années? Le manque de perspective dans cette crise soulève de nombreuses questions. Les experts craignent que notre motivation ne s’épuise progressivement.

Lundi dernier, les épidémiologistes ont à nouveau lancé un avertissement dans les médias. Si la tendance ne s’inverse pas rapidement, nous serons à nouveau soumis à des règles strictes. Si les chiffres ne se stabilisent pas d’ici la semaine prochaine, nous devrons à nouveau renforcer les mesures. ‘Je ne vais pas spéculer. Mais il n’y a  pas mille possibilités. Il est possible qu’on se retrouve bientôt avec des mesures de type « lockdown » et personne ne veut cela », a déclaré le virologiste Marc Van Ranst dans The Latest News.

Des propos corroborés par le biostatisticien Geert Molenberghs. ‘Si les règles actuelles, devenues plus strictes, ne fonctionnent pas, nous devrons reconfiner. Nous savons que cela a fonctionné, même si cela nous a fait du mal. Le confinement ne devrait toutefois pas être aussi strict que la dernière fois. Les écoles et les magasins pourraient  peut-être rester ouverts, c’est aussi une possibilité’. 

Pas d’élargissement de la bulle

Les experts ont clairement indiqué au quotidien Het Nieuwsblad qu’il était primordial de respecter la ‘bulle de 5’. ‘Je suppose qu’un vaccin ne sera pas disponible avant le milieu de l’année 2021. Nos contacts sociaux doivent se restreindre, aussi difficile que cela puisse être. Et pas comme en juillet avec une bulle changeante de 15 personnes par membre de la famille’, a déclaré Marc Van Ranst.

Erika Vlieghe, la présidente du groupe d’experts GEES, a elle aussi immédiatement anéanti les espoirs des retrouvailles en famille, des fêtes et des grands événements. ‘Il n’existe pas encore de remède efficace. Nous devons donc continuer à limiter nos contacts. Mais il est difficile de chiffrer notre bulle sociale, qui est un véritable exercice d’équilibre entre la responsabilité humaine et virologique’, a-t-il déclaré.

Tests et traçabilité

Ignaas Devisch, professeur de philosophie médicale à l’université de Gand,  pense qu’il faut préserver un équilibre maintenir entre la qualité de vie et les mesures. ‘Supposez que tout le monde  doive encore se comportera de manière aussi stricte pendant une année… C’est inconcevable. Je pense qu’à un moment donné, les gens vont tout simplement en avoir marre’,  confie-t-il au journal Mediahuis.

Selon Ignaas Devisch, des mesures plus ciblées pourraient contenir l’épidémie. ‘Si nous maîtrisions mieux le traçage et les tests, on pourrait appliquer la quarantaine beaucoup plus rigoureusement et là où elle est vraiment nécessaire’, affirme-t-il. Stefan Sottiaux, professeur de droit constitutionnel à la KU Leuven, a également  remis l’obligation du port du masque en question. 

Si le virus peut bien voyager dans l’air comme l’a démontré une étude du New England Journal of Medicine, plusieurs autres études japonaises et chinoises ont prouvé que très peu de contaminations se font à l’extérieur.

La plupart des cas connus ont été contaminés dans des milieux clos, dans plus de 90% des cas. En famille, au bureau, dans les transports ou dans des espaces plus larges mais mal ventilés et enfin à l’hôpital.

Certains incidents, tels que les excès sur la côte le week-end dernier, indiquent que notre motivation disparaît progressivement. Mais  répandre une atmosphère de terreur avec des mesures de sécurité strictes et couper les citoyens de tous leurs loisirs, des piscines ou même les priver d’accès à la Côte n’est pas une bonne idée, selon les psychologues. ‘L’engagement durable  se faitpar des objectifs clairs et par une communication unificatrice . Il est grand temps de trouver un nouveau slogan motivant’, a déclaré le psychologue Maarten Vansteenkiste (Université de Gand).

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.016.799
  • Nombre
    de décès
    960.634
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    102.295
  • Nombre
    de décès
    9.948
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks