Les contacts sociaux élargis dès ce dimanche, les compétitions sportives sont annulées

Sophie Wilmès. – Isopix

Le Conseil national de sécurité s’est réuni ce mercredi dès à 9 heures, bien plus tôt qu’il n’en avait l’habitude. Voici les nouvelles mesures et précisions apportées par les ministres et experts quant à la prochaine étape du déconfinement qui aura lieu lundi prochain... Sans Powerpoint cette fois.

Le Conseil national de sécurité a choisi de communiquer directement une fois la décision prise. ‘Trop de fuites malencontreuses ont créé une confusion et des faux espoirs. La patience des citoyens n’aurait pas dû être mise à l’épreuve comme lors du dernier CNS’, a reconnu la Première ministre, Sophie Wilmès (MR).

Le Conseil a décidé ce mercredi de permettre un élargissement supplémentaire des contacts sociaux à partir de dimanche. Il sera cependant toujours possible de rencontrer deux autres personnes pour se promener ou faire du sport. C’est le cas aussi pour les plus jeunes.

Fête des mères

Mais à partir du 10 mai, chaque famille (foyer) pourra accueillir jusqu’à 4 personnes, toujours les mêmes et celles-ci ne pourront se rendre que dans cette famille-là, dans ce seul foyer. Il est important de respecter les distances de sécurité et si vous possédez un jardin ou une terrasse, il est préférable de se voir à l’extérieur. Pas de visite évidemment si une des personnes est malade et il faut faire attention aux personnes âgées et plus fragiles. Ce système facilite le traçage des contacts lors d’une éventuelle contamination.

‘Cette solution ne remplace pas le bonheur de serrer ses proches dans ses bras. Mais cela nous permet d’avancer dans la bonne direction. On continue d’évaluer la possibilité d’élargir cette vie sociale au vue des différentes phases, mais cela ne se passera pas la semaine prochaine’, a indiqué la Première ministre.

Le contrôle du respect des règles dans les foyers est très difficile, mais essentiel pour éviter une recrudescence incontrôlée de l’épidémie. Ce serait dans ce cas la privation de nos libertés même les plus élémentaires. Il faut dès lors compter sur le civisme et le sens des responsabilités de chacun, comme dans le cadre d’un contrat.

11 mai

Le 11 mai, les magasins pourront rouvrir. En respectant des conditions très strictes. On ne pourra accepter qu’un seul client par 10 m2 et ce pour 30 minutes maximum. On conseillera vivement aux clients de porter un masque. Les distances de sécurité doivent être respectées. L’employeur est responsable de la santé de ses employés et devra tout faire pour garantir un espace de travail sécurisé.

Ces ouvertures ne doivent pas entraîner un effet de masse. Il faut donc faire ses courses seuls, avec une exception pour un enfant de moins de 18 ans qui peut être accompagné par un parent ainsi que ceux nécessitant un soutien. On conseille de se rendre dans un commerce dans une ville ou une commune proche du domicile. Les excursions et activités touristiques restent interdites, tout comme les rassemblements. La priorité dans les espaces publics est également donnée aux personnes de plus de 65 ans, à mobilité réduite et au personnel soignant.

Il faudra prendre les transports en commun uniquement s’il n’y a aucune autre alternative. Les métiers de contact et marchés restent fermés. Tout comme les cafés, bars, restaurants et autres lieux festifs, culturels ou touristiques à ce stade.

Compétitions sportives et testing

Les compétitions sportives sont toutes annulées jusqu’au 31 juillet. Pendant cette phase, les règles de base restent applicables, les déplacements doivent être limités, le télétravail reste la norme.

Lundi, nous pouvons commencer cette nouvelle phase car plusieurs critères semblent favorables: le nombre d’hospitalisations par jour est cinq fois moindre que fin mars, on constate une tendance à la baisse des hospitalisations par rapport à la semaine dernière, le nombre de lits occupés en soins intensifs par patients atteints du Covid-19 représente un tiers des lits.

Le testing et le traçage restent important. ‘La Belgique est un exemple en Europe concernant le nombre de tests effectués’, affirme Sophie Wilmès. ‘Les régions travaillent sur le traçage, elles sont déjà opérationnelles, mais doivent encore évoluer dans ce travail.’

Masques

Concernant les masques, leur port est obligatoire chaque fois que l’on prend les transports en commun et ce dès l’arrivée dans une gare ou à un arrêt de bus. Il faut aussi le porter dans les aéroports et dans les écoles pour les élèves de plus de 12 ans.

Il est également fortement recommandé dans les commerces et dans toutes situations où l’on ne peut pas respecter la distance de sécurité. ‘Mais même quand on porte un masque, il est essentiel de garder cette distance de sécurité et de respecter les consignes en matière d’hygiène. On essaye de distribuer un maximum de masques gratuits à la population’, affirme Sophie Wilmès.

‘Plus de 40 millions de masques sont disponibles pour le personnel soignant ou les autorités. Plus de 11 millions de masques FFP2 ont été distribués et 100 millions de masques chirurgicaux au total. 1 millions de filtres à insérer dans les masques seront aussi distribués cette semaine.’

Mais les communautés et régions ont également pris les devants en termes de commandes. ‘Tous les bourgmestres wallons ont pris une initiative concernant les masques’, a affirmé le ministre-président wallon, Elio Di Rupo. La Fédération Wallonie-Bruxelles a, elle, commandé 1.200.000 masques pour l’enseignement et le secteur de la petite enfance. La communauté germanophone a également commandé 300.000 masques qui seront distribués cette semaine.

Phase 2

La prochaine étape, la phase 2, devrait commencer le 18 mai, ce sont toujours des perspectives qui dépendent de l’évolution sanitaire. L’enseignement prépare la reprise progressive des cours. D’ici là, le CNS déterminera aussi la faisabilité pour la reprise des marchés, des musées, des bibliothèques, des parcs zoologiques, des professions avec contact physique comme les coiffeurs.

On étudiera aussi l’élargissement du nombre de personnes dans les mariages et funérailles, ainsi que la reprise de l’entraînement sportif à l’extérieur. La reprise des événements sportifs et culturels sera analysée par les experts sur base des travaux déposés par les ministres compétents.

Les excursions d’une journée, séjours dans une seconde résidence seront désormais évoqués lors de la préparation de la phase 3 et non plus de la phase 2, comme cela avait été annoncé lors du précédent CNS.

Lire aussi: