Les avantages et les inconvénients d’un vote blanc

Bear Grills Antwerpen invite tous les électeurs à voter blanc dimanche prochain. Mais que se passe-t-il exactement lorsque l’on introduit un bulletin blanc dans l’urne ? Quelle est l’influence sur les résultats? Est-ce finalement une bonne idée?

Selon une idée fausse assez répandue, le vote blanc profite au plus grand parti. Ce n’est pas exact. Les votes blancs ne sont que des voix invalides et ils ne sont pas comptés dans les résultats. Les votes blancs ont donc de facto le même effet que l’abstention. Au moment de la répartition des sièges les votes de ceux qui ont n’ont pas voté ou ont voté blanc sont répartis entre les partis en fonction du nombre de votes qu’ils ont reçus.

Ceci a pour conséquence que les principaux partis obtiennent beaucoup plus de sièges que les partis plus petits. En ce sens, un vote blanc contribue à soutenir la majorité. Un bon exemple est offert par les élections allemandes de l’an dernier. La CDU d’Angela Merkel a remporté plus de 41% des voix.

En raison du nombre élevé de votes blancs, et le fait que deux petits partis ont échoué de peu pour atteindre le seuil fixé, la CDU s’est finalement vue attribuer 49% des sièges. S’il y avait eu encore plus de votes blancs, le parti aurait pu obtenir une majorité absolue au Parlement, même s’il n’a remporté que 41% des voix.

Vote de protestation

Rachid Abourig, aka. Bear Grills Antwerpen, soutiendra de toute façon la majorité involontairement avec son vote blanc, alors qu’il voulait seulement faire comprendre qu’aucun homme ou parti politique n’a obtenu sa confiance. A la Gazet Van Antwerpen, il a déclaré: « Nous devons montrer que nous ne sommes pas des veaux qui vont voter, parce que c’est comme ça que l’on nous traite. Considérez ceci comme une motion de censure, sur laquelle ils pourront réfléchir pendant 5 ans ». Abourig considère que le vote blanc est un signe de protestation contre le système politique actuel.

Le problème est que dans notre système électoral, rien ne permet fondamentalement d’exprimer que l’on ne souhaite pas être représenté par l’un des parties ou des politiciens. Selon le site Web du gouvernement, les votes blancs belges signifient «que l’électeur consent à ce que les autres électeurs décident ensemble ».

Pour cette raison, des voix s’élèvent de temps à autre pour que des sièges du parlement soient laissés vides pour représenter tout ceux qui ne votent pas ou qui votent blanc. Cela permettrait de rendre le problème visible, mais la plupart des politiciens et politologues semblent s’accorder pour dire qu’une telle mesure conduirait simplement à une impasse politique.

Incidences financières

Est-ce que les politiciens vont cesser de dormir avec la motion de censure d’Abourig, alors qu’elle signifie plus de de sièges pour eux? Oui, pense Abourig. «En votant massivement blanc, nous mettons les partis financièrement à sec ». Les dotations des partis politiques sont en fait basées sur le nombre absolu de voix, pas sur les pourcentages relatifs des votes valides. La question est de savoir si les électeurs qui ont voté blanc ont assez d’impact financier sur nos politiciens pour faire une impression.

Dans le système électoral actuel, un vote blanc présente peu voire pas d’intérêt pour l’électeur qui voudrait exprimer son mécontentement.

© 2014 – C.H.I.P.S. StampMedia – Maya Witters

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20