Les Américains croient en leur avenir financier… comme à l’époque de la bulle Internet

Image d’illustration – Isopix

Optimistes comme jamais, trois quarts des Américains (74%) pensent que leur situation financière sera encore meilleure dans un an, selon un sondage de Gallup. Le précédent record en la matière avait été enregistré en 1998, au moment de la bulle Internet…

Chaque année depuis 1977, l’institut de sondage Gallup réalise une enquête sur ‘l’état d’esprit’ des Américains. En 43 ans, jamais ces derniers n’avaient été si confiants quant à l’amélioration de leur situation financière à l’horizon d’un an, peut-on lire dans le journal Les Echos, ce mardi. Ils sont 74% à voir l’avenir avec optimisme. ‘Le record précédent, 71%, a été atteint en 1998, lors du boom des ‘dot-com’ ’, précise Gallup. On sait ce qu’il est advenu deux années plus tard…

À noter que les sondés républicains sont plus optimistes (83%) que les démocrates (60%).

Par ailleurs, 59% d’entre eux estiment que leur situation s’est améliorée par rapport à il y a un an, ce qui constitue un plus haut depuis janvier 1999 (58%).

Les deux moteurs de l’optimisme

Au crépuscule du siècle dernier comme aujourd’hui, deux facteurs clés semblent doper la confiance des Américains: la bourse et l’emploi.

La bourse américaine n’en finit plus de voler de record en record. Ce lundi soir encore, les indices Nasdaq, à forte coloration technologique, et S&P 500, qui représentent les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, affichaient des niveaux inédits à la clôture.

Quant au marché de l’emploi, malgré le ralentissement de l’économie US, qui pourrait passer sous les 2% cette année, il est florissant: 225.000 postes ont encore été créés dans le pays en janvier dernier. Le taux de participation des Américains au marché de l’emploi est lui passé 63,2% à 63,4%. Une proportion relativement faible qui offre à l’économie des réserves de croissance sans inflation des salaires, soulignait encore récemment le président de la Réserve fédérale (FED), Jerome Powell.