Les Allemands se serrent la ceinture : la plus forte baisse des ventes au détail depuis 30 ans

Au cours du mois de juin, les ventes au détail ont chuté de 8,8% en Allemagne par rapport à la même période l’année dernière, selon les données de l’office national allemand des statistiques. Il s’agit de la plus forte baisse annuelle de consommation depuis près de 30 ans. Pressés par l’inflation, les Allemands se serrent la ceinture.

Première économie européenne, l’Allemagne traverse une période difficile. Malheureusement, les prochains mois ne devraient pas être plus joyeux. Le pays est en effet touché de plein fouet par la crise énergétique qui s’abat en Europe suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, en raison de son importante dépendance aux énergies russes. La montée en flèche des prix du pétrole et du gaz, ainsi que la chute drastique des approvisionnements, met à mal toute son économie et laisse présager un hiver pénible, entre restrictions et coupures de courant.

Inflation et perspectives moroses

Une perspective qui vient un peu plus plomber le moral des Allemands déjà accablés par une inflation galopante. Au mois de juillet, celle-ci a atteint 7,5% (7,6% en juin), en raison de la flambée des prix de l’énergie et des denrées alimentaires. Et cela a évidemment des effets sur la consommation des citoyens, comme le confirme le bureau des statistiques. Le pays a en effet enregistré sa plus importante baisse annuelle des ventes au détail depuis 1994.

Une chute de 8,8%, alors que les économistes interrogés par Reuters misaient sur une baisse de 8% « seulement ». Les ventes ont chuté de 1,6% entre mai et juin. On est loin des prévisions de +0,2% des analystes.

Le secteur du textile a été fortement touché avec une baisse de 5,4%, de même que celui de l’alimentation et de la restauration (-1,6%). Les achats en ligne ont chuté de 3,8% et de 15,1% en glissement annuel. Un chiffre qui doit tout de même être tempéré puisque la réouverture des magasins a poussé les consommateurs à changer leurs habitudes de consommations, entrainant une baisse significative des achats en ligne.

La forte baisse des ventes au détail constatée par le bureau des statistiques pourrait faire chuter l’estimation du PIB de l’Allemagne pour l’année 2022. Malheureusement, la situation ne devrait pas aller en s’améliorant à mesure que l’on se rapproche de l’hiver, car si l’inflation allemande affiche un léger mieux depuis quelques mois (7,9% en mai, 7,6% en juin et 7,5% en juillet), la crise énergétique à l’approche de l’hiver pourrait véritablement peser sur le pouvoir d’achat des Allemands. Ces derniers devraient ainsi se retrouver contraints de faire des choix dans leurs dépenses.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20