Les Affaires étrangères adaptent les conseils aux voyageurs pour l’Espagne

La Puerta del Sol, à Madrid. (Isopix)

Le ministère des Affaires étrangères recommande de reporter jusqu’à nouvel ordre les déplacements non essentiels dans les régions de Madrid et du Pays basque, indique la révision des conseils aux voyageurs.

Après l’Italie, l’Espagne est considérée comme le pays le plus touché par le coronavirus en Europe. La plupart des patients se trouvent dans les régions autonomes de Madrid et du Pays Basque, écrit le ministère des Affaires étrangères sur le site web.

Les autorités locales espagnoles demandent que toutes les réunions, conférences et autres rassemblements soient reportés et que l’on ne se déplace pas si cela n’est pas nécessaire. ‘Conformément à ces recommandations, il est recommandé de reporter les voyages non essentiels dans ces régions jusqu’à nouvel ordre’, déclare le ministère des Affaires étrangères.

En outre, il est interdit dans la région de tenir des réunions auxquelles participent plus d’un millier de personnes. Tous les établissements d’enseignement sont également fermés.

Interdiction dans 8 pays

Outres les restrictions en Espagne, les Belges (et les touristes en général) sont désormais interdits dans 8 pays: les Etats-Unis (pour les Européens), l’Italie, la République Tchèque, la Slovaquie, le Bhoutan, l’Arabie Saoudite, la Corée du Nord et les îles Marshall.

Il existe également des restrictions de voyage pour de nombreux autres pays, comme le Kazakhstan, où les Belges devront être suivis pendant 24 jours, ou durant la période de leur séjour si celle-ci est plus courte, mais aussi à Taïwan. En Bulgarie, en Chine, en Equateur et au Ghana, les Belges seront soumis à des contrôles renforcés comme des tests de température corporelle.

Lire aussi: