L’équipe de France lance ses NFT : ‘Les paninis numériques des Bleus’

Selon Capital, la Fédération Française de Football a signé un accord avec la start-up Sorare pour développer des cartes de joueurs. Ces NFT peuvent s’échanger sur la blockchain et permettent aux propriétaires de s’affronter en ligne.

La folie des NFT débarque en équipe de France. La FFF permettra d’acquérir des représentations numériques des Bleus, des autocollants Panini 2.0.

Le principe de base est de se les échanger. Certaines cartes sont plus rares que d’autres, et leur authentification passe par la blockchain Ethereum. C’est la première fois qu’une équipe nationale se lance dans les NFT, mais beaucoup de clubs se sont déjà jetés dans l’aventure. Ainsi, la version la plus rare de Cristiano Ronaldo avec le maillot de la Juventus pour la saison 2020-2021 s’est vendue pour la somme de 240.000 euros. C’était en mars dernier. Côté français, la version la plus rare de Killian Mbappé du PSG a trouvé acquéreur pour 54.000 euros. Cela remonte à novembre dernier déjà. Plus de 140 clubs sont déjà présents sur Sorare. Pour chaque transaction, les clubs ou les fédérations touchent des royalties.

Ces cartes numériques permettent aussi aux propriétaires de s’affronter en ligne. Leur valeur dépend alors aussi des performances des joueurs dans la réalité. Celui qui possède les meilleurs joueurs aura ainsi plus de chance de mettre une rouste à ses adversaires. De simples échanges, on passe en mode Football Manager. Certains connaisseurs peuvent acquérir pour des prix plus faibles les futures pépites de demain.

Le jeu a clairement le vent en poupe avec 90.000 joueurs actifs pour le mois de mai. Depuis le début de l’année, le volume des transactions a déjà atteint les 66 millions d’euros. Sorare bénéficie pleinement de cet engouement et a levé en février dernier 40 millions de dollars.

Les NFT (Non-Fungible Token), après avoir investi le marché de l’art, se lancent pleinement dans le sport.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés