L’économie britannique est au point mort

L’économie britannique n’a pas connu de croissance au quatrième trimestre de 2019 par rapport au précédent. Mais il n’y a pas non plus eu de récession grave, ce que certains redoutaient à cause du Brexit.

Sans grande surprise, l’Office for National Statistics (ONS) a annoncé ce mardi une croissance nulle au Royaume-Uni durant le quatrième trimestre de 2019. Il s’agit du premier rapport économique trimestriel depuis que le psychodrame du Brexit a entrainé le Parlement britannique vers de nouvelles élections.

Les chiffres indiquent que l’économie britannique ralentit. Au troisième trimestre, l’économie avait progressé de 0,5% par rapport au trimestre précédent. Toutefois, il existe des différences entre les secteurs. La production industrielle est en déclin, tandis que la construction et les services continuent de croître.

Pas de raison de paniquer

Les Britanniques n’ont aucune raison de paniquer, car le crash que certains redoutaient n’a pas eu lieu.

De plus, il y a toujours de la croissance sur base annuelle. Par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente, l’économie britannique a connu une croissance de 1,1%. Et le mois de décembre montre des signes d’espoir avec une croissance par rapport à novembre.

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés