Le Sénat américain approuve le relèvement du plafond de la dette

Le Sénat américain a approuvé jeudi un projet de loi visant à empêcher les États-Unis de faire défaut sur leurs dettes dans les prochaines semaines.

Le projet de loi visant à relever le plafond de la dette a été approuvé à une courte majorité de 50 voix. 48 sénateurs ont voté contre la proposition. Le projet est maintenant soumis à la Chambre des représentants des États-Unis.

Après une impasse, les républicains ont proposé de relever le plafond jusqu’en décembre. Le leader des démocrates au Sénat Chuck Schumer a annoncé être d’accord avec la proposition du républicain Mitch McConnell. 

Catastrophe économique

« Les États-Unis risquent une catastrophe économique si le Congrès ne relève pas ou ne suspend pas le plafond de la dette d’ici le 18 octobre », a averti la secrétaire au Trésor Janet Yellen en début de semaine.

L’accord permet de relever la limite de la dette de 480 milliards de dollars, un montant qui, selon le département du Trésor, est suffisant pour payer les factures jusqu’au 3 décembre. La dette nationale actuelle est d’environ 28,4 trillions de dollars et serait autorisée à augmenter jusqu’à environ 28,8 trillions de dollars.

Le projet de loi est maintenant transmis à la Chambre, où la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, devrait l’examiner dans les prochains jours. La Chambre devrait approuver cette version du relèvement du plafond de la dette. Dans ce cas, le projet de loi sera envoyé au président américain Joe Biden le 18 octobre au plus tard.

Pas de nouvelles dépenses publiques

Le plafond de la dette n’autorise pas de nouvelles dépenses publiques, mais permet au département du Trésor de payer les factures que le Congrès a déjà adoptées, évitant un shudown.

Les républicains affirment que la charge du relèvement du plafond de la dette devrait incomber aux démocrates, étant donné les projets de l’administration Biden de faire passer des milliers de milliards de dollars de dépenses pour le climat et la réduction de la pauvreté.

Biden, à son tour, a répondu que la législation sur le plafond de la dette devrait être bipartisane. Les démocrates soulignent qu’au cours de l’administration Trump, ils ont soutenu la suspension du plafond de la dette à trois reprises, augmentant ainsi la dette nationale de 7,9 trillions de dollars.

Les craintes d’un gouvernement américain à court d’argent ont augmenté sur les marchés boursiers. Mercredi, le vote du Sénat était toujours reporté, mais après la première vision d’un accord, les marchés boursiers ont fortement augmenté jeudi en raison du soulagement des investisseurs face à cet accord.

Lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20