Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 07 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le recap’ des municipales françaises: percée historique, déroute… et abstention record

Logo Business AM
Politique

29/06/2020 | Kathy De Schrijver | 5 min de lecture

Le second tour n'a mobilisé qu'environ 40% de la population concernée, bien que des mesures sanitaires strictes aient été imposées. (EPA-EFE/CAROLINE BLUMBERG)

Dimanche, le second tour des municipales avait lieu en France. 5.000 communes étaient concernées par ces élections, les autres ayant composé leur assemblée dès le premier tour. Petit tour d’horizon des résultats marquants.

Tout d’abord, sur les 16,5 millions de Français invités à aller voter, environ 60% ont décidé de ne pas se rendre aux urnes. Il s’agit là d’un record pour des municipales. Le premier tour n’avait déjà pas attiré beaucoup de monde vu que l’abstention était de 55%. Pour le politologue français, Olivier Rouquan, interviewé par le journal 20 minutes, ce manque d’intérêt pour les élections n’est pas entièrement dû à la crise du coronavirus. La plupart des Français ont repris une vie presque normale. ‘Il s’agit en tout cas d’un indice supplémentaire de cette défiance très forte des Français envers leurs élus, et ce alors que le maire serait l’élu préféré des Français’, explique-t-il. Ce qui est donc de mauvais augure pour les prochains scrutins à plus grande échelle, les régionales et les départementales en 2021 et les présidentielles en 2022.

Montée des verts

Le parti écologique est gagnant dans de nombreuses municipalités, autant dans de petites localités que dans de grandes métropoles. Ainsi, Les Verts sont maintenant au pouvoir à Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Besançon, Poitiers ou encore Annecy. Jamais autant de communes n’avaient été conquises par les écologistes.

Cette vague verte met la pression au président français. Le chef d’État déclare avoir pris conscience que ‘l’écologie est au cœur des préoccupations des Français’. Il doit recevoir ce lundi matin les membres de la Convention citoyenne pour le climat. Le texte comporte une centaine de propositions pour limiter les changements climatiques. Emmanuel Macron est très attendu sur cette question. Et au lendemain d’une telle percée des verts, sa réponse se devra d’être forte.

En marche… à reculons

Le Premier ministre, Édouard Philippe a remporté l’élection au Havre. La liste LREM y a obtenu près de 59% des voix dans cette municipalité.

Mais au-delà de cette victoire, le parti du président Macron s’est pris une très grosse claque lors de ce second tour. Ses nombreux partenariats avec les républicains ne lui ont pas permis de ressortir gagnant de ces élections. La plupart des grandes villes avec un candidat jugé fort ont été conquises par les verts.

Le recul du RN

Si le parti de Marine Le Pen a conquis la ville de Perpignan (120.000 habitants), cette victoire masque un recul net par rapport à 2014. En 2014, le RN avait comptabilisé 1.438 sièges dans 463 communes. Six ans plus tard, ils n’obtiennent que 840 sièges dans 258 communes.

France Info

Autres résultats marquants

À Paris, la maire sortante, Anne Hidalgo est reconduite pour un second mandat. Elle parvient ainsi à battre la républicaine Rachida Dati et la candidate de la République en marche (LREM), Agnès Buzyn en récoltant près de la moitié des voix (entre 49,3 et 50,2%). Sa victoire est en partie due à l’union entre la liste des socialistes et celle des verts.

À Lille, la socialiste Martine Aubry renouvèle son mandat pour la quatrième fois consécutive. Cependant, les chiffres étaient très serrés avec son concurrent écologiste Stéphane Baly. L’avance n’est que de 227 voix. Aubry a déclaré avoir bien entendu que les Lillois voulaient une transition écologique rapide. Fin mai, l’ancienne ministre du Travail avait toutefois annoncé qu’il n’y aurait pas de nouvel accord avec les verts, alors qu’ils dirigent la ville ensemble depuis 1977.

Les jeux sont faits maintenant dans les 5.000 communes qui n’avaient pas encore de maire. De nouvelles assemblées vont devoir se créer. La transition écologique sera certainement au cœur de nombreuses conversations. Mais l’abstentionnisme record le sera tout autant avec une question en tête : comment convaincre la population de revenir vers les urnes lors des prochaines élections?

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !