Le prix du cuivre explose: pourquoi soudain une telle ruée vers ce métal?

TPG/Top Photo/Sipa USA/Isopix

Les prix du cuivre ont atteint vendredi leur plus haut niveau en dix ans. Cela pourrait constituer un bon indicateur de la reprise de l’économie mondiale: les investisseurs achètent ce métal en grande quantité afin de préparer les projets post-corona.

Le cuivre se négocie actuellement à environ 4,18 dollars la livre, soit 7,59 euros le kilogramme. Il s’agit du prix le plus élevé pour ce métal depuis début 2011. À l’époque, le cuivre était vendu à 4,50 dollars la livre, soit 8,17 euros par kilo.

Ce métal fait partie des ressources de base pour de nombreuses industries. Par exemple, le cuivre est souvent utilisé pour produire des matériaux de construction comme des câbles électriques ou des conduites d’eau. Mais pourquoi son prix grimpe-t-il en flèche à l’heure actuelle?

Un signe de reprise?

La hausse soudaine est alimentée par la théorie selon laquelle le cuivre connaîtra bientôt une forte demande après la crise du coronavirus, et donc un risque de pénurie d’approvisionnement. En fait, l’augmentation des prix en 2011 a été principalement attribuée à la reprise de l’économie mondiale après la crise financière de 2008. Les investisseurs anticipent donc le même effet cette année pour la reprise post-Covid.

Le prix du cuivre au cours des cinq dernières années. Source : Bloomberg.

L’enthousiasme pour le cuivre est cette fois-ci très élevé. Comme l’a rapporté CNN, les analystes de Bank of America s’attendent à ce que son prix dépasse même son précédent record de 4,50 dollars la livre pour atteindre quelque 4,54 dollars. Le président américain Joe Biden a annoncé ces dernières semaines son intention d’investir massivement dans les infrastructures du pays pour relancer l’économie. Une initiative qui nécessitera sans doute beaucoup de cuivre.

Le rôle de la Chine

Et la reprise économique chinoise nécessitera également une quantité sans précédent de cuivre. La demande croissante en provenance de Chine pour ce métal était déjà à l’origine de la hausse progressive des prix l’année dernière. En 2020, la Chine a été l’une des rares économies à poursuivre sa croissance malgré la crise du coronavirus. Même si, avec un taux de 2,3%, il s’agi d’une croissance en recul par rapport aux années précédentes.

Le pays joue un rôle clé dans la production et la consommation de ce métal de base. La demande de cuivre y est aujourd’hui à ce point élevée que les stocks des producteurs sont à leur plus bas niveau depuis dix ans.

En définitive, la hausse des prix est de manière générale une bonne nouvelle, selon les analystes américains. Le prix du cuivre est souvent porteur de bonnes nouvelles pour les économies, tous les pays du monde ayant besoin de cuivre pour une reprise solide.

Lire aussi: