Le prix du bitcoin à 100 000 dollars n’est « qu’une question de temps », prédit un analyste de Bloomberg

Mike McGlone pense que la cryptomonnaie Bitcoin et l’or vont connaître une forte reprise en raison du marché de l’énergie.

Mike McGlone, analyste expérimenté des matières premières chez Bloomberg, prédit que le prix du pétrole pourrait encore baisser dans un avenir proche. La poursuite du refroidissement du marché pétrolier serait liée à la tendance à la déflation qui se dessine lentement. Cela signifierait que la Fed américaine ne serait plus obligée de relever davantage ses taux d’intérêt directeurs. Cela donnerait une énorme impulsion haussière au prix de l’or et à la crypto-monnaie Bitcoin.

M. McGlone pense que le prix de l’once d’or pourrait bientôt dépasser la barre des 2.000 dollars. Mardi, l’once d’or s’échangeait à 1.800 dollars. Le bitcoin, qui, comme l’or, est souvent utilisé comme réserve de valeur, pourrait atteindre un niveau de prix de 100.000 dollars, estime M. McGlone. L’analyste décrit le bitcoin comme une « version à bêta élevé du métal et des obligations du Trésor ».

« Plus risqué de ne pas en faire partie »

L’année dernière, M. McGlone a prédit que le bitcoin s’échangerait à un prix de 100.000 dollars d’ici la fin de 2021. Le record absolu du prix des bitcoins a été atteint le 8 novembre 2021 et s’élevait à 67.500 dollars. Au moment où nous écrivons ces lignes, le bitcoin s’échange à 22.974 dollars la pièce.

Cette fois-ci, M. McGlone ne donne pas de prédiction quant au moment où le bitcoin atteindra la barre des 100.000 dollars. Selon lui, ce n’est qu’une « question de temps ». Le bon rapport sur l’emploi américain de la semaine dernière devrait déjà encourager la Fed dans sa politique, lui laissant encore une marge de manœuvre pour faire baisser l’inflation, estime l’expert.

M. McGlone a également prédit lundi que le bitcoin se transformera en un actif sans risque d’ici le second semestre de 2022. Cela serait dû au fait que l’environnement macroéconomique se préparerait à une récession, ce qui rendrait les actifs tels que l’or et le bitcoin plus attractifs que les actions, qu’il considère comme des actifs à risque.

« Beaucoup pensent désormais que le bitcoin est un actif numérique mondial, et qu’il est plus risqué de ne pas en faire partie », estime M. McGlone.

Revoilà la comparaison entre l’or et l’or numérique.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20