‘Le premier vaccin conçu en Belgique sera disponible pour début 2021’

Frederic Sierakowski / Isopix

Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Les trois groupes ont annoncé tour à tour la toute dernière phase de leur vaccin avant qu’il ne débarque sur le marché. On sait que le vaccin de Pfizer/BioNTech est produit pour partie en Belgique à Puurs. Celui de Johnson & Jonhson est par contre entièrement conçu en Belgique, dans les laboratoires de Janssen Pharmaceutica.

Le vaccin de Johnson & Jonson est lui aussi dans la dernière ligne droite de la phase III. 60.000 personnes sont actuellement testées à travers le monde. ‘Si notre vaccin s’avère sûr et efficace, les premiers lots seront disponibles début 2021’, nous confirme le porte-parole de l’entreprise de Beerse, à deux pas de Tunhout.

Le vaccin a un gros avantage sur celui de Pfizer. Il peut être conservé à une température comprise entre 2 et 8 degrés Celsius pour au moins 3 mois, comme le vaccin de Moderna.

Par contre, le vaccin de Johnson & Johnson ne prend pas le même chemin que Moderna et Pfizer, qui utilisent tous deux l’ARN messager pour déclencher une réponse immunitaire. Janssen développe un vaccin qui transfère un morceau de l’ADN du SRAS-CoV-2 dans un adénovirus qui a été génétiquement modifié pour ne pas se répliquer. C’est une technique qui a déjà été utilisée contre le virus Ebola, ainsi que sur des candidats vaccins contre le Zika et le VIH.

Une seule dose ?

Le vaccin de Johnson & Johnson/Janssen s’injecte en une seule dose. Lors des phases précédentes, les tests sur les macaques rhésus, qui ont un ADN presque identique à l’homme, ont été ‘très prometteurs’. Un petit groupe de patients a également réagi favorablement au vaccin déclenchant une réponse immunitaire. ‘Presque tous les participants ont développé une forte réponse immunitaire et le vaccin a été bien toléré, y compris parmi les personnes les plus âgées (65 ans et plus)’, nous affirme le porte-parole.

‘En parallèle, une autre étude a été lancée dans le monde avec une dose de rappel’, explique le porte-parole. L’un n’exclut pas l’autre. Même si le laboratoire reconnait qu’une vaccination unique ‘est plus accommodante’ pour une vaccination de masse. Mais tout dépendra de la durée de la réponse immunitaire. Son laps de temps permettra-t-il d’éradiquer le virus d’un seul coup ou faudra-t-il un rappel ? Janssen ne le sait pas encore.

Au niveau du coût, J&J s’est engagé à proposer un vaccin abordable autour de 10 euros. Cela en ferait le vaccin le meilleur marché avec celui d’AstraZeneca (3 euros). Pour rappel, celui de Pfizzer tournerait autour des 30 euros, celui de Moderna entre 40 et 50 euros. Mais la Belgique a déjà promis que les candidats vaccins seront gratuits et non obligatoires.