Le premier ministre chinois annonce son départ après 10 ans, tandis que Xi Jinping tente de gouverner à vie

Le fidèle Premier ministre chinois Li Keqiang a annoncé vendredi qu’il quittera en fin d’année le poste qu’il a occupé pendant une décennie.

C’est une grande nouvelle politique au sein de la République populaire de Chine : Li Keqiang, le Premier ministre chinois âgé de 66 ans, prévoit de quitter ses fonctions fin 2022. Il l’a annoncé vendredi lors de sa conférence de presse annuelle.

Un journaliste lui demandé s’il confirmait que 2022 serait sa dernière année au sein du gouvernement chinois actuel. « Cette année est la dernière année de mon premier mandat », a répondu Li.

En tant que Premier ministre, Li a supervisé pendant une décennie plusieurs gouvernements ainsi que le Conseil des affaires de l’Etat, le plus haut organe exécutif de la nation. Notons que le président Xi Jinping est toutefois le président du parti communiste et qu’il fait également office de commandant en chef de l’armée. On ne sait pas encore qui succédera au Premier ministre.

Xi veut faire quelque chose que personne n’a jamais fait auparavant

Le pays se prépare actuellement au 20e congrès national du Parti communiste, qui aura lieu au cours de l’automne 2022. Ce congrès a lieu deux fois par décennie et s’accompagne généralement de changements structurels au sein de la direction de la Chine.

Contrairement à Li, cependant, le président Xi semble loin d’être prêt à abandonner ses fonctions. Agé de 68 ans, il devrait rester en poste pour un troisième mandat. Chose qui n’a jamais été faite auparavant par un président chinois. En 2018, les limites des mandats présidentiels ont d’ailleurs été retirées de la constitution.

À la fin de l’année dernière, l’idéologie de Xi Jingping, ou « pensée Xi Jinping », a également été officiellement cimentée comme un canon essentiel pour la République populaire de Chine. Par ce biais, Xi veut s’assimiler à de fabuleux hommes d’État tels que Mao Zedong et Deng Xiaoping afin de légitimer son très long règne.

Or, 68 ans est l’âge auquel les dirigeants chinois décident traditionnellement de se retirer de leur propre gré. Cependant, les différentes autorités n’ont jamais publié de déclaration sur les éventuels projets de Xi d’en faire de même.

Li Keqiang ne nous apprend rien sur les projets de Xi

Les clarifications de Li nous apprennent finalement très peu de choses sur les plans futurs du gouvernement chinois.

« Je suis pleinement confiant que, sous la forte direction du Comité central, avec le camarade Xi Jinping en son centre, et surtout avec le travail acharné conjoint du peuple chinois à travers le pays, l’économie chinoise sera en mesure de surmonter tous les obstacles. Nous serons en mesure d’atteindre tous nos objectifs et tâches importants en matière de développement économique et social tout au long de l’année et de poser des bases solides pour le développement du pays à l’avenir », a déclaré Li vendredi dans une déclaration quasiment vide d’intérêt.

Li restera probablement au pouvoir en tant que deuxième membre le plus important du Politburo de la Chine. Il s’agit d’un groupe de 25 politiciens qui gardent un contrôle étroit sur le parti communiste.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20