Le nouveau plan grec contre la fraude fiscale : des chiens renifleurs

Trop tard

Le ministère des Finances grec vient de passer une annonce : il est à la recherche de 4 chiens renifleurs, de préférence des bergers allemands, des malinois ou des labradors, pour détecter les sommes d’argent en espèces dissimulées par les fraudeurs fiscaux du pays, rapporte le Times.

La banque centrale grecque a calculé qu’entre novembre 2014 et juillet 2015, lorsque le pays craignait pour son maintien dans la zone euro, 50 milliards d’euros ont été retirés des comptes bancaires. Depuis, le pays a mis en place un contrôle des capitaux, mais cela n’a pas vraiment stoppé les fuites de capitaux, qui sont toujours comprises entre 15 et 20 milliards d’euros par an.On ne sait pas si les chiens renifleurs seront utilisés dans les aéroports, ou chargés de rechercher les billets dissimulés sous les matelas ou dans d’autres cachettes au domicile de Grecs suspectés de fraude fiscale, voire dans les banques. L’idée n’est pas nouvelle, puisque le très controversé ex-ministre des Finances, Yanis Varoufakis avait proposé d’équiper de faux touristes avec des caméras et des systèmes d’enregistrement pour lutter contre la fraude à la TVA à laquelle se livrent de nombreux commerçants grecs. La mesure n’augure guère d’un prochain abandon des mesures de contrôle de capitaux, a observé le journal grec Proto Thema. D’autres médias estiment qu’il est déjà trop tard. “Tout l’argent est parti”, note quelqu’un sur un post.