Le Nord de la France, nouvelle « vallée de la batterie »: une 3ème Gigafactory va y ouvrir, avec des milliers d’emplois à la clé

L’avenir automobile appartenant aux voitures électriques, les usines à batteries sont très prometteuses. Sur ce marché, le Nord de la France tire remarquablement son épingle du jeu. Dunkerque vient de rafler une nouvelle mise: une troisième pour la région.

La start-up grenobloise Verkor, soutenue par Renault, Schneider Electric et Arkema, a annoncé qu’elle implanterait sa première Gigafactory de cellules de batterie bas-carbone à Dunkerque. Une décision qui a été saluée par Emmanuel Macron en personne.

« C’est un projet pour lequel il y avait une concurrence européenne, et qui pour sa première phase porte sur 1.200 emplois directs et 3.000 emplois indirects », s’est réjoui le président français dans une interview à La Voix du Nord.

La région Hauts-de-France y voit un potentiel à terme de près de 2.000 emplois directs et 5.000 indirects.

Sortiront de l’usine dunkerquoise des batteries « à faible teneur en carbone et à haute performance », destinées à des véhicules sportifs et haut-de-gamme, tels que la future Alpine électrique de Renault, produite en Normandie. La première livraison est prévue pour juillet 2025.

Le Nord, « vallée de la batterie »

C’est la troisième usine à batteries qui va naître dans le Nord, après celle du sino-japonais AESC/Envision dans le pôle « Electricity » de Renault, près de Douai, et celle de Stellantis de de TotalEnergies à Douvrin.

 Cette nouvelle implantation « permet de faire des Hauts-de-France la vallée de la batterie, un segment essentiel pour produire sur notre sol les voitures électriques de demain », a souligné Emmanuel Macron. « On a stoppé l’hémorragie industrielle il y a trois ans par des réformes que personne n’osait mener depuis des décennies. On a changé l’image de la France. »

Dans un contexte plus global, notons que l’Europe a l’intention de représenter 25% de la production mondiale de batteries pour 2030, afin de diminuer son retard face à la Chine et de protéger son industrie automobile. Ce chiffre n’était que de 3% en 2020: des dizaines de projets similaires à celui de Dunkerque sont récemment sortis des cartons et devraient continuer d’en sortir dans un futur proche.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20