‘Le loueur de voitures Hertz va déposer le bilan’

EPA

Les actions de Hertz Global Holdings Inc. ont plongé de près de 24% lundi après la parution d’un article du Wall Street Journal. Il dévoilait que la société de location de voitures avait engagé un consultant supplémentaire pour l’aider à rédiger une demande de mise en faillite imminente.

Hertz se trouvait déjà dans une situation délicate depuis quelques temps. Mais suite à la pandémie de coronavirus, l’entreprise a en prime vu la demande chuter drastiquement ces dernières semaines. Les sociétés de location de voitures tirent traditionnellement deux tiers de leur chiffre d’affaires des aéroports, or ceux-ci tournent au ralenti partout dans le monde. Depuis février, l’action Hertz a perdu 80% de sa valeur.

Une dette de 17 milliards de dollars

Le Wall Street Journal rapportait déjà le mois dernier que Hertz avait engagé des avocats et des banquiers d’affaires comme conseillers alors que l’entreprise essayait de renégocier une montagne de dettes de 17 milliards de dollars. Un premier défaut de paiement sur une partie de cette dette a entre-temps été acté.

Ces derniers mois, Hertz et son concurrent, Avis Budget Group, ont tous deux procédé à des réductions de salaires au sein de leur management. Et en avril, 10.000 employés ont été licenciés chez Hertz Amérique du Nord.

Ces dernières années, les sociétés de location de voitures ont perdu de nombreux clients au profit de plateformes comme Uber et Lyft. De plus en plus de voyageurs optent en effet pour ce type de services, surtout à proximité des aéroports.

Pour certains experts interrogés par le Wall Street journal, il fait peu de doute que Hertz ‘va déposer le bilan’.

Mise à jour

Mais après avoir frôlé une faillite imminente, la société de location de voitures a maintenant obtenu un délai de dernière minute de la part de ses créanciers. Vous pouvez suivre les dernières nouvelles ici.

Lire aussi: