Le légendaire Happy Meal : un ingénieux concept qui est né loin des Etats-Unis

Des millions de personnes connaissent le Happy Meal, le célèbre menu pour enfants de la chaîne McDonald’s, dont l’emballage, le contenu et la quantité sont spécialement conçus pour la jeunesse. Chaque Happy Meal contient un jouet, inspiré des produits Disney et Mattel.

Cependant, ce que peu de personnes savent, c’est que le Happy Meal n’a pas été inventé aux Etats-Unis mais bien en Amérique centrale, au Guatemala, écrit le site hispanophone d’actualités, Opinza.com. Dans les années 70, la propriétaire d’une franchise McDonald’s, Yolanda Fernández de Cofiño, a eu l’idée de créer le « Menu de Ronald » car elle avait remarqué que les enfants qui visitaient McDonald’s avaient tendance à ne pas terminer les hamburgers ou autres menus qu’ils avaient commandés. Ce menu, également appelé « La Cajita Feliz » (littéralement « Paquet joyeux ») était composé de portions plus petites à un prix moins élevé, adaptées aux préférences des enfants. Cette formule contenait également un jouet offert en cadeau qui aujourd’hui encore, fait partie du célèbre Happy Meal.

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Les enfants se sont montrés  très enthousiastes et fréquenter les restaurants McDonald’s est vite devenu une tradition.

Ce succès n’est pas passé inaperçu aux Etats-Unis. Bob Bernstein, fondateur de l’agence de publicité Bernstein-Rein Advertising, a adapté la recette afin qu’elle puisse être proposée dans toutes les franchises McDonald’s du monde. Bernstein a eu l’idée de proposer des menus différents dans une boîte en carton ornée de motifs naïfs qui contenait en plus différents types de jouets.

Ce concept original né au Guatemala a valu à sa créatrice, Yolanda Fernandez de de Cofiño le prix « Ronald de Plata » (« Ronald d’argent »), la plus haute distinction attribuée par McDonald’s. Fernandez de de Cofiño a été récompensée une deuxième fois par cette récompense pour la création de zones spéciales dans les restaurants de la marque destinées à la célébration des anniversaires des enfants.

De nos jours, le Happy Meal est un des succès de McDonald’s. Près de 10% du chiffre d’affaires global peuvent être attribués à ce simple menu pour enfants.

Cependant, depuis 2010 et en raison de la controverse suscitée par l’obésité infantile, Mc Donald’s sert également des fruits et des yogourts avec le Happy Meal dans divers endroits du monde. A San Francisco, par exemple, on ne peut offrir des jeux et des jouets que si des fruits et des légumes accompagnent le repas.

Au Chili, depuis 2012, il est interdit d’inciter les enfants à manger certains aliments en les associant à la distribution de jouets.