Le gouvernement parvient à un accord sur la facture énergétique : réduction de la TVA sur l’électricité et prime de chauffage de 100 euros

Après plusieurs heures de réunions nocturnes, le gouvernement fédéral est parvenu à un accord pour réduire les lourdes factures d’énergie auxquelles la plupart des Belges doivent faire face. L’accord prévoit une réduction de la TVA (de 21 % à 6 %) sur l’électricité et une prime de chauffage de 100 euros. Via cette dernière, il existe une concession pour ceux qui se chauffent au gaz ou au mazout.

L’accord est rapporté par plusieurs médias belges. De plus amples explications devraient suivre à 9h30 ce matin, lors d’une conférence de presse au bureau du Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD).

  • Ainsi, après des semaines de discussion sur la question, un accord a été trouvé pour baisser la TVA sur l’électricité de 21 à 6 pour cent, du 1er mars au 1er juillet.
  • Il est également prévu d’accorder une prime de chauffage (ou bon d’énergie) de 100 euros. L’Open VLD, le parti du Premier ministre, y travaillait. Grâce à cette prime, il existe une compensation pour ceux qui se chauffent au mazout ou au gaz.
  • La TVA sur le gaz, qui émet plus de CO2, reste inchangée.
  • Le tarif social étendu, qui garantit le tarif énergétique le moins cher à environ un million de familles à faibles revenus, sera prolongé jusqu’en juillet. Avant cela, le régime avait expiré à la fin du mois de mars.

Coût de la triple mesure: 1,1 milliard d’euros.

Réforme à plus long terme

Pour ne pas s’arrêter à quelques mesures ciblées et pour compenser la baisse de la TVA, la Vivaldi a également décidé de mener une réforme structurelle des droits d’accises: le cliquet inversé. En gros, les droits d’accises augmenteront dès que les prix passeront sous un certain niveau. Et inversement, le consommateur reste protégé quand les prix sont hauts.

Réduction des charges de 50 à 150 euros par employé

Le kern, qui siégeait à nouveau depuis 18h30 hier soir, a d’abord examiné le mini-tax shift, qui comprend une petite réduction d’impôts. Un accord a été rapidement trouvé à ce sujet : ce mini-tax-shift sera financé par une taxe sur les vols et une augmentation des taxes sur le tabac. La mesure équivaut à une réduction de 50 à 150 euros par employé.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20