Le gouvernement allemand rachète Gazprom Germania pour sécuriser l’approvisionnement en énergie

L’Allemagne nationalise temporairement une entreprise européenne du géant gazier russe Gazprom afin de protéger l’infrastructure énergétique du pays.

Le gouvernement allemand deviendra le quasi-propriétaire de Gazprom Germania jusqu’au 30 septembre. Il s’agit d’une société de stockage et de transport de gaz en Allemagne qui a été abandonnée par Gazprom, le géant gazier russe, vendredi.

Selon le vice-chancelier allemand et ministre fédéral de l’économie et du climat, Robert Habeck, le gouvernement sera l’actionnaire principal de la société énergétique. Cela permettra aux autorités de s’assurer que l’infrastructure et l’approvisionnement en gaz du pays sont sécurisés.

Au moins 45 % du gaz naturel de l’Europe provient de Russie. La compagnie gazière russe Gazprom exploite habilement cette situation depuis des années pour générer des profits.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les pays européens cherchent des moyens de réduire leur dépendance à l’égard des matières premières russes. Surtout maintenant que le dictateur russe Vladimir Poutine menace de régler les factures de gaz uniquement en roubles. Pendant ce temps, le commerce du gaz russe en Europe se poursuit sans entrave.

« Nous ne laisserons pas les infrastructures énergétiques dépendre des décisions arbitraires du Kremlin »

Dans un communiqué de presse, Klaus Mueller, chef de la Bundesnetzagentur, clarifie quelque peu ce que Berlin entend faire avec l’entreprise énergétique. « Notre objectif est de diriger Gazprom Germania dans l’intérêt de l’Allemagne et de l’Europe », estime M. Mueller. Il est important de noter que tant que le gouvernement allemand est le principal actionnaire de Gazprom Germania, il peut licencier des travailleurs et en embaucher de nouveaux.

Selon M. Habeck, le gouvernement allemand a dû intervenir pour empêcher que Gazprom Germania ne soit bientôt rachetée par des entreprises énergétiques telles que JSC Palmary et Gazprom export business services, deux entreprises publiques russes. « Nous ne laisserons pas l’infrastructure énergétique dépendre des décisions arbitraires du Kremlin », suggère M. Habeck.

Le fait est qu’il n’est pas tout à fait clair de savoir qui se cache derrière cette entreprise, relève M. Habeck. Les autorités allemandes veulent donc éviter à tout prix qu’une société étrangère rachète la propriété de Gazprom Germania, car la société est essentielle pour l’approvisionnement en gaz du pays, écrit l’agence de presse Reuters.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20