Le géant énergétique allemand RWE rachète l’une des plus grandes centrales électriques néerlandaises: il a de grands projets en matière d’hydrogène

La société énergétique allemande RWE rachète à la société suédoise Vattenfall la centrale électrique au gaz Magnum, située sur le site de Eemshaven, aux Pays-Bas. La transaction valorise la centrale électrique à 500 millions d’euros. RWE veut convertir cette usine à gaz moderne à l’hydrogène.

Pourquoi est-ce important ?

De nombreuses entreprises considèrent l'hydrogène vert - l'hydrogène produit à partir d'énergies renouvelables - comme la clé pour aider à réduire la dépendance aux combustibles fossiles. Néanmoins, le secteur en est encore à ses débuts.

La plus grande compagnie d’électricité d’Allemagne a déclaré que l’accord relatif à la centrale de 2013, d’une capacité de 1,4 gigawatt, serait conclu d’ici la fin du mois de septembre. En plus de la centrale à gaz, RWE acquiert également un parc solaire situé sur le même site. Cette centrale d’énergie verte peut générer près de 6 mégawatts.

« Avec la transaction de Magnum, nous acquérons une centrale électrique ultramoderne et déjà prête pour l’hydrogène« , s’est réjoui Roger Miesen, président du conseil d’administration de RWE.

Le groupe énergétique suédois Vattenfall avait mis la centrale en vente. Elle souhaite éliminer progressivement les combustibles fossiles de ses activités et se concentrer sur les investissements en faveur de la transition énergétique, tels que les parcs éoliens en mer et le chauffage et le refroidissement urbains.

La centrale est située à Eemshaven, un port de transbordement dans la province néerlandaise de Groningue. Toute cette région joue un rôle important dans l’approvisionnement énergétique de nos voisins du nord.

Hydrogène

Selon le géant allemand de l’énergie, la centrale peut être adaptée à l’hydrogène grâce à des modifications relativement mineures. Il y a trois turbines qui peuvent faire la transition, rapporte De Volkskrant. La centrale, qui fonctionne aujourd’hui entièrement au gaz naturel fossile, devrait progressivement utiliser davantage d’hydrogène vert. De cette manière, l’usine pourra, à terme, fonctionner sans aucune émission.

La centrale est située à proximité d’une grande usine de charbon et de biomasse de RWE. L’entreprise a donc des projets encore plus ambitieux. « L’utilisation de la centrale en combinaison avec notre centrale existante à Eemshaven permettra à RWE de développer Eemshaven pour en faire l’un des principaux centres d’énergie et d’hydrogène dans le nord-ouest de l’Europe », indique-t-elle.

Les Allemands pourraient aussi vouloir stocker les émissions de CO2 de leurs centrales au charbon et à biomasse dans les gisements de gaz vides de la mer du Nord. Cela permettrait à cette centrale de fonctionner également de manière climatiquement neutre.

« Il faut plus de gaz »

RWE, qui figure désormais parmi les plus grands acteurs du secteur des énergies renouvelables en Europe, a indiqué à plusieurs reprises qu’il faudra davantage de capacités de production de gaz pour combler le fossé de la transition énergétique par rapport aux énergies solaire et éolienne.

Le groupe allemand a prévu environ 5 milliards d’euros d’ici à 2030 pour mettre en œuvre son plan de « production flexible », qui comprend à la fois des centrales électriques au gaz et à l’hydrogène. Au total, l’entreprise prévoit 50 milliards d’euros d’investissements bruts d’ici à 2030.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20