Le Danemark vise un retour progressif à la normale dès la mi-avril

(EPA-EFE/MARTIN SYLVEST)

‘Si les chiffres restent stables au cours des deux prochaines semaines, le gouvernement lancera une réouverture progressive et contrôlée de la société’, a annoncé mercredi la Première ministre danoise Mette Frederiksen.

Le Danemark a été l’un des premiers pays à fermer ses frontières, dès le 13 mars, pour tenter de se prémunir de l’épidémie de coronavirus. Depuis lors, 104 personnes y sont décédées à cause du covid-19 et 535 patients sont encore à l’hôpital, dont 146 en soins intensifs.

Selon la Première ministre, il existe suffisamment d’indications que le pays est parvenu à aplatir la courbe des infections. Mette Frederiksen base ses déclarations sur les prédictions de l’institut de recherche danois SSI (Statens Serum Institut). Selon le SSI, ‘la réouverture sera un processus long, qui devra répondre à des normes élevées et prendre constamment en compte l’environnement de travail et les nouveaux risques d’infection’.

Le respect de la ‘distance sociale’ et le maintien des mesures relatives au télétravail, aux réunions virtuelles et à une bonne hygiène sont essentiels à cet égard. Les mesures ne peuvent être assouplies que si la menace du virus continue à diminuer. La population doit également continuer à respecter les règles.

Une prochaine étape très difficile

Le gouvernement danois n’a pas encore proposé de plan pour la réouverture progressive de la société. ‘La prochaine étape sera très difficile, car le virus restera encore longtemps parmi nous’, estime Mette Frederiksen. ‘Nous ne pouvons donc pas encore proposer de plan détaillé.’

La Première ministre a notamment évoqué la répartition du travail et de la circulation aux heures de pointe comme pistes de réflexion. Les plans de réouverture seront également élaborés sur base des recommandations du secteur médical et en coopération avec les partis siégeant au Parlement.

Par ailleurs, les frontières danoises ne seront pas encore rouvertes. Cette réouverture dépendra fortement de ce qui se passera au cours des deux prochaines semaines.

Mais si tout se passe comme prévu, le Danemark pourra faire un premier pas vers la normalisation juste après Pâques.

Lire aussi: