Le cri des commerces ‘non-essentiels’ à la veille du Comité de concertation: ‘Pour nous, c’est rouvrir ou mourir!’

Alexander De Croo (Open Vld)
Alexander De Croo (Open Vld) – Isopix

Une action en soutien aux établissements Horeca et commerces dits non-essentiels a été lancée à Liège. En prévision de la réunion du comité de concertation ce vendredi, les intéressés réclament un plan de relance ‘immédiat, concret et viable avec des dates et des échéances’.

Initié à Liège durant la première vague de la pandémie de Covid-19, le Collectif Wallonie Horeca avait mené une première action de soutien au secteur Horeca et à ses partenaires. En 48 heures, près de 2.000 membres avaient publié sur les réseaux sociaux une photo avec le message ‘Assiette vide’. Le Collectif dénonçait l’absence d’informations à l’égard du secteur Horeca et de ses partenaires alors qu’une réouverture était évoquée.

Cette fois, alors que l’Horeca et les commerces dits non essentiels ont à nouveau été contraints de fermer, il s’agit de sensibiliser les autorités à la nécessité de leur permettre de rouvrir alors que le comité de concertation doit se réunir ce vendredi.

‘Commerce à vendre’

‘La situation sanitaire est grave, personne n’oserait le nier, mais la situation sociale et économique actuelle va finir par causer beaucoup plus de dégâts que la crise sanitaire elle-même. Pour nous, c’est rouvrir ou mourir! Si pour le gouvernement nos commerces ne sont pas essentiels, pour nous ils le sont’, insiste le Collectif.

Cette action consiste à apposer sur les vitrines où sur les façades une affiche ‘Commerce à vendre’ puis à publier une photo sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TOUSESSENTIELS.

L’ASBL Commerce Liégeois appelle également à participer à cette action en faveur de la réouverture. ‘Unissons-nous pour que ces affiches de sensibilisation ne soient pas, à la longue, remplacées par de vraies affiches’, souligne l’équipe du Commerce Liégeois.

‘Si demain, nous prenons des décisions erronées, nous en payerons les conséquences après-demain’

Deux points principaux seront abordés lors du comité de concertation vendredi, dont les commerces ‘non-essentiels’, a annoncé le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) à la Chambre ce jeudi. ‘Nous procéderons à l’évaluation de la fermeture des magasins non-essentiels, comme nous l’avions convenu en octobre. Nous sommes déjà en contact étroit avec les gouverneurs pour voir comment procéder.’

M. De Croo a également rappelé que ‘le nombre de contaminations diminue mais reste nettement au-delà d’un seuil qui nous permettrait de gérer la situation à moyen et long terme. Le taux de positivité (des tests) est à 14%. Tous les spécialistes disent qu’on devrait arriver à environ 3%.’

‘Soyons clairs, il y aura encore un long chemin à parcourir’, a encore prévenu le Premier ministre libéral. ‘Si demain, nous prenons des décisions erronées, nous en payerons les conséquences après-demain. Des personnes mourront alors qu’elles auraient pu rester en vie.’

Lire aussi: