Le conseiller à la sécurité de Joe Biden : « Une invasion russe pourrait se produire n’importe quand maintenant »

Jake Sullivan, le conseiller en matière de sécurité du président américain Joe Biden, n’exclut pas que la Russie envahisse l’Ukraine très prochainement. « Nous pensons que la Russie a tout préparé pour une opération militaire de grande envergure en Ukraine. Nous avons déjà travaillé dur sur une réponse », a déclaré M. Sullivan.

Les tensions restent vives à la frontière entre l’Ukraine et la Russie. Le président français Emmanuel Macron se rendra à Moscou aujourd’hui pour discuter du conflit avec le président russe Vladimir Poutine. Avant ce voyage, Macron a contacté Joe Biden par téléphone dimanche. Selon la Maison-Blanche, les présidents américain et français ont discuté « des efforts diplomatiques en cours et des mesures de dissuasion en réponse au renforcement militaire continu de la Russie aux frontières de l’Ukraine. »

Le point de basculement

Le même jour, le conseiller de Biden pour la sécurité a fait savoir qu’une invasion russe de l’Ukraine pouvait se produire à tout moment. « Nous pensons que la Russie a tout préparé pour une opération militaire de grande envergure en Ukraine. Nous avons déjà travaillé dur sur une réponse », a-t-il déclaré dans une interview accordée à NBC News.

« Nous sommes arrivés à un point de basculement », a-t-il fait écho dans une autre interview accordée à Fox News. « La Russie peut entreprendre une action militaire contre l’Ukraine à tout moment. Certes, cela peut aussi prendre plusieurs semaines. Le pays peut encore choisir de résoudre le conflit par la voie diplomatique. »

Différents scénarios

Selon M. Sullivan, il pourrait y avoir différents types d’attaques, allant d’une cyberattaque à une annexion du bassin de Donets. « Nous avons travaillé de manière intensive au cours des derniers mois, car nous voulons nous préparer à tous les scénarios possibles. Nous avons discuté avec nos partenaires de la manière de réagir à chacune de ces situations », a déclaré M. Sullivan. Les États-Unis ont déjà menacé de sanctions si Poutine envahit l’Ukraine.

Selon les services de renseignement américains, la Russie a déjà stationné 70 % des forces nécessaires à sa frontière avec l’Ukraine pour mener à bien une invasion à grande échelle. Selon l’agence de presse Reuters, le nombre de bataillons tactiques dans la zone frontalière est passé de 60 à 83 vendredi. Quatorze bataillons seraient encore en route.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20