Le Club Bruges en Bourse: une ‘affaire en or’ à plusieurs dizaines de millions pour Verhaeghe et Mannaert

Bart Verhaeghe, président et actionnaire principal du Club Bruges. – Isopix

Bart Verhaeghe et Vincent Mannaert, le duo d’hommes forts du Club Bruges, ont la perspective de recevoir des dizaines de millions d’euros en échange d’une partie de leurs parts lors de la future introduction en bourse. C’est la conclusion d’un audit financier réalisé par Business AM.

Le manager Vincent Mannaert, en particulier, devrait réaliser une belle opération puisqu’il n’a injecté, à notre connaissance, qu’une quantité limitée de son argent personnel dans le club. À l’automne 2012, Verhaeghe avait, lui, injecté 15 millions d’euros dans le club, aux côtés d’amis entrepreneurs comme Jan Boone, le dirigeant du fabricant de biscuits coté en bourse Lotus Bakeries. Il s’agit là toujours de la base financière du Club Bruges.

À quoi ressemble actuellement l’actionnariat? Sur la base des chiffres disponibles, on obtient la répartition suivante:

  • Bart Verhaeghe 69,88%
  • Vincent Mannaert 17.47%
  • Peter Vanhecke 3,64%
  • Jan Boone 3,33%
  • Des entrepreneurs de Tielt 2,32%
  • Frank Bamelis 1,67%
  • Dirk Van Tornhaut 1,67%

La valeur boursière du Club pourrait tourner autour de 233 millions d’euros, selon une estimation sommaire effectuée par De Tijd. Le montant de la participation de Bart Verhaeghe s’élèverait ainsi à 163 millions d’euros et celle de Vincent Mannaert à près de 41 millions d’euros. Même s’ils n’encaissent qu’une partie de leur participation au moment de l’introduction en bourse, ils ont la perspective de toucher plusieurs dizaines de millions d’euros.

Le cœur financier au cœur de Bruxelles

La structure de propriété actuelle du Club Bruges consiste en une myriade d’entreprises.

  • Selon les dernières informations publiques, il y a 3.059 parts au Club Bruges. La grande majorité (2.774, soit plus de 91%) sont détenues par Ourson Sports, un véhicule contrôlé par le président Bart Verhaeghe. Le reste des parts est entre les mains d’amis entrepreneurs, dont notamment Frank Bamelis (Senior Assist).
  • Le siège d’Ourson Sports n’est pas situé à Bruges, mais au cœur de Bruxelles: dans un bâtiment jouxtant le prestigieux parc de Bruxelles, à quelques pas de la rue de la Loi. Il s’agit de l’immeuble dans lequel se trouve également le think tank Itinera, un autre projet de Verhaeghe.
  • Ourson Sports est le successeur belge de la société luxembourgeoise Ourson. Le site d’information Apache avait révélé en mai 2013 qu’une construction luxembourgeoise était à l’origine de l’acquisition du Club Bruges. En 2015, Verhaeghe a rendu Ourson entièrement belge.
Source: Business AM
  • Ourson Sports compte deux actionnaires. Grizzly Sports, que Verhaeghe a également rapatrié du Luxembourg vers la Belgique, est de loin le plus grand des deux et son siège se situe dans le bâtiment du parc de Bruxelles. Le véhicule de Jan Boone, Boonus, est l’actionnaire minoritaire.
  • Si l’on creuse un peu plus, on constate que Grizzly compte également deux actionnaires: Bart Verhaeghe pour 80% (par le biais de sa société LakeSprings) et le directeur du club Vincent Mannaert pour les 20% restants (par le biais de sa société Vincere Consulting). Fin 2012, Sport/Foot Magazine avait dévoilé que Verhaeghe avait transféré une partie de ses actions au manager Mannaert à un prix d’ami, afin de le lier au Club pour une longue période.
  • Derrière le tandem Verhaeghe-Mannaert, ce n’est pas Jan Boone qui est le plus gros actionnaire du Club Brugge, mais la société chypriote Gigawire Investments du capital-risqueur Peter Vanhecke.

Que se passera-t-il lors de l’introduction en bourse?

  • Le Club Bruges a annoncé que Grizzly Sports sera l’entité la plus vendeuse. Sur base de la déclaration du club, on peut en déduire que l’actionnariat avant l’introduction en bourse sera quelque peu simplifié, avec Grizzly comme société centrale.
  • Les noms familiers reviennent. ‘Grizzly Sports est un véhicule dont Bart Verhaeghe, Vincent Mannaert, Jan Boone et Peter Vanhecke seront les principaux actionnaires, et ensemble ils détiendront 94,34% des actions avant l’introduction en bourse’, a fait savoir le Club Bruges. Les ‘quatre grands’ combinent donc tous leurs intérêts dans Grizzly, ce qui rend superflu le véhicule intermédiaire Ourson.
  • La conclusion? Quelques-uns, le duo Verhaeghe-Mannaert en tête, pourront bientôt passer par la case retrait et encaisser une partie de leurs actions.

Lire aussi: